AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Snana's Lullaby - RAINBOW
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Ma'Lila Zïhnâ
Beware, I'm starving
Ma'Lila Zïhnâ
ζ Inscris le : 07/11/2015
ζ Messages : 429
ζ Avatar : Eleanor Tomlinson
ζ Localisation : Réserve des Indiens
ζ Occupations : Guérisseuse zélée
ζ Âge : Vingt-deux ans
ζ Statut : Amoureuse éplorée - Maman d'une petite Snanna
ζ Signes distinctifs : Une cicatrice sur la joue
Snana's Lullaby - RAINBOW Tumblr_nn3om95k1x1ql3i4oo6_250



Snana's Lullaby - RAINBOW Empty
Message Sujet: Snana's Lullaby - RAINBOW Snana's Lullaby - RAINBOW EmptyMar 23 Aoû 2016 - 12:00

snana's lullaby

« Lila c’est stupide ! » Je roule des yeux, secouant la tête en frottant mon ventre rond. « Maman, je connais le chemin par cœur, le soleil est de retour et je suis en pleine forme. » « Mais tu approches de la fin, enfin Lila, tu es guérisseuse comme moi, tu sais parfaitement que c’est une question de jours comme d’heures. » Je remue de la tête. « Oui, mais ça ne sera pas aujourd’hui, j’en ai décidé ainsi. Je veux aller voir mon amie, elle semble vouloir mon aide et Rainbow a toujours été là pour moi, à mon tour de lui rendre service. » Ma mère capitule, allant chercher du renfort auprès de mon père. Mais, je m’extirpe de la maison aussi vite que mon ventre imposant me le permet. J’entends mon prénom et mon père me rattraper, posant une main sur mon épaule. Il regarde en direction de ma mère avant de croiser mon regard : « Et si l’enfant arrive ? » « Je suis guérisseuse, non ? » Il sourit, venant déposer un baiser sur mon front, puis il me contourne pour retourner auprès de ma mère. Je l’entends râler d’ici, ce qui me fait sourire. Je quitte le camp des Unami, remarquant la silhouette de Set au loin. Je vais en direction de la mer, pour longer la plage. Bien évidemment, je marche moins vite et je fais de nombreuses pauses, si bien qu’il me faudra plus d’une heure pour arriver sur les plages Piccaninny. J’interpelle un jeune indien avec un sourire : « Peux-tu prévenir Rainbow que son amie l’attend sur la plage ? » Il hoche de la tête et s’empresse de partir en direction du campement. Je soupire, essuyant les perles de sueurs sur mon front. Je ne pensais pas que ça serait aussi difficile de marcher au soleil, dans le sable et enceinte. Je me laisse choir, une main sur mon ventre qui m’empêche de voir mes pieds et j’observe le ciel d’un bleu céruléen, sans aucun nuage. Que c’est agréable d’être vraiment dans le jour, de ne plus avoir cette nuit permanente. Mon enfant viendra au monde avec un soleil qui se lève chaque matin. Mon vœu est exaucé.

J’entends mon prénom et je tourne la tête vers la silhouette de mon amie qui arrive au loin. Je tente de me redresser, sans succès, aussi je roule sur le côté, de façon à me redresser à quatre pattes, puis deux et enfin debout. C’est tout un parcours quand on porte la vie, mais c’est bientôt fini. Elle arrive et j’ouvre grand mes bras, l’accueillant contre moi – avec mon ventre qui nous sépare – en souriant : « Mon amie, comme ça me fait si plaisir de te voir. J’ai fait aussi vite que j’ai vu, comme tu le vois, mon voyage a été plus difficile que je ne le pensais. » Je souris légèrement, m’asseyant de nouveau avec l’objectif de ne pas me relever de sitôt. « Alors, tu sembles avoir besoin de moi dans ta lettre. Tu voulais… mes conseils ? Je doute que je sois la personne qu’il te faut, ça dépend de ce que tu veux ? » Je lui tire les mains pour qu’elle s’assoie en face de moi, m’évitant de lever le visage et de plisser les yeux avec le soleil juste derrière sa crinière d’or. Elle parle d’un garçon et de son envie de lui plaire, mais qu’elle est trop gamine pour lui. « Tu veux lui plaire ? En tant que femme, c’est ça ? »


truth is, i miss you
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Luyana
Beware, I'm starving
Rainbow Luyana
ζ Inscris le : 23/11/2015
ζ Messages : 409
ζ Avatar : Amanda Seyfried
ζ Localisation : Camp des Piccaninny
ζ Occupations : Tisseuse de filets de pêche
ζ Âge : 25 années en apparence, mais a bien plus d'années derrière
ζ Statut : Ne sait plus ce qu'elle doit faire
Snana's Lullaby - RAINBOW 391207tumblrm4sh34Cb8h1ru5a86o1500



Snana's Lullaby - RAINBOW Empty
Message Sujet: Re: Snana's Lullaby - RAINBOW Snana's Lullaby - RAINBOW EmptyJeu 25 Aoû 2016 - 11:38

Snana's Lullaby

 
La nouvelle de la mort de mon ami n’a pas été facile à digérer. Je suis restée plusieurs jours sans être la Rainbow que tout le monde connait. Si bien que même Cheyenne et Mataku se sont inquiétés de mon état. Je n’étais pas malade, juste mélancolique, j’ai parlé aux esprits tous les soirs, leur demandant de veiller sur lui et de lui faire savoir qu’il me manquait, mais que je promettais d’avoir une belle vie pour celle que lui n’avait pas eu la chance d’avoir. Je lui devais bien cela après tout. Avant de m’endormir, je relisais le journal que je tenais depuis tant d’années, relisant les passages qui me faisaient rire en revoyant mes amis à l’arbre, revoir dans mon esprit, Boule descendre de la perche de bois à vitesse escargot, nos rires, nos moments rien qu’à nous, son visage si familier que j’oublierai peut-être avec le temps. Et puis, le temps du deuil passé, je reprenais mes activités et ma gaieté habituelle, allant dans les bois où jadis se trouvait la cabane de fortune que nous nous étions construite Boule et moi après notre bannissement. C’est d’ailleurs à quelques mètres de cet endroit que je retrouvais l’homme de l’autre nuit. Maintenant que le jour était revenu, je le discernais mieux. Il était magnifique, encore plus que je me l’étais imaginé. Grand, l’air un peu ténébreux, un sourire agréable et un charisme certain. Tout comme la première fois, mon ventre se serra à son approche et je sentis presque mes joues prendre une teinte rosée que je ne pouvais pas dissimuler par la nuit cette fois. Nous avons discuté un peu, il semblait pressé et ne pas vouloir rester. Avant de partir, il me blessa, m’avouant qu’il n’aimait que les femmes, les vraies, que je n’en avais que l’apparence sans l’esprit. Vexée, oui, un peu. C’était bien la première fois que je me sentais vexée et blessée d’un reproche d’immaturité. En général, je le prenais bien, voulant conserver cette candeur enfantine dans mon être comme un rappel à ce que j’avais toujours été. Mais de sa bouche, cela me chamboula et en rentrant je m’empressais d’écrire un mot à la seule personne qui pouvait me conseiller, Ma’Lila. Aussitôt mon oiseau envolé, je réfléchis qu’elle portait la vie et que peut-être ce n’était pas le bon moment, mais l’oiseau était déjà loin et je ne pouvais pas le faire revenir.

À peine quelques heures après, le jeune Ran vient à ma rencontre, alors que je tisse un filet, pour m’avertir qu’une Unami m’attend sur la plage. Je le remercie laissant mon travail pour descendre le plus rapidement possible vers la côte. Je trouve Ma’Lila assise sur un rocher, un ventre plus qu’arrondi par le petit Être qu’elle porte en elle. J’entame la descente de la pente qui mène à la plage, faisant un signe de main et interpellant mon amie qui semble se relever avec difficultés. Je viens contre elle, tentant de ne pas écraser son bidon plus qu’embarrassant. « Moi aussi, je suis heureuse. Je suis navrée de t’avoir fait peur avec mon message, ce n’était pas si pressé et… » Je me place devant elle, me disant que j’ai été bien égoïste de lui faire le trajet alors que j’aurais mieux fait de le faire moi-même. « Oui, en effet…Je… » Elle tire sur mes bras et m’accroupis devant elle pour être à sa hauteur. « C’est ce garçon de la cité, je crois. Je l’ai rencontré déjà par deux fois, il me plait beaucoup, mais je crois que je suis trop gamine pour lui plaire en retour et… » Elle me coupe me disant que je veux lui plaire. « Oui, c’est tout à fait ça ! Seulement, je suis qui je suis et je ne sais pas comment faire pour devenir une vraie femme ! » Je souris en pensant au visage de cet homme qui me trouble, je sais que ce n’est pas un homme comme il me faut. La première fois que nous nous sommes croisés, il a tenté de me charmer, puis lorsqu’il a su mon nom, il a changé et à présent, il préfère me fuir et éviter ma présence. Je pourrais le laisser faire, mais mon cœur est attiré vers lui, je veux le revoir, le mirer et plonger dans son regard. Je veux que ses yeux brillent autant que les miens lorsque nous sommes ensemble. « J’ai pensé à bien des choses pour être plus adulte. Devient-on adulte et femme lorsqu’on embrasse un homme ? Dois-je me maquiller les yeux comme les femmes de la ville et porter des tenues qui montrent mes atouts ? N’est ce pas contre la nature même de notre peuple ? Ô Lila, si tu savais ce que je ressens lorsqu’il est près de moi, j’ai le ventre rempli d’un régiment de fourmis, j’ai la tête qui tourne et le cœur qui bât. J’ai envie qu’il me sourie, qu’il caresse mon visage, j’ai des frissons parfois en pensant à ses mains à certains endroits que moi-même je ne m’autorise à toucher…Suis-je folle ? J’ai beau me dire que ce n’est pas bien, mes rêves me conduisent toujours à son visage et je fais des rêves de lui que je ne peux avouer » Toutes ces questions, je n’avais qu’elle pour le lui poser, comment aurais-je pu en parler à Mata ou même Cheyenne ? Impossible, je me sentais déjà honteuse de les avouer à mon amie.

(c) chaotic evil



L’impossible ne semble pas exister en amour, seul existe des possibles quand nous avons traversé nos peurs et nos résistances, ou renoncer à des projections erronées sur l’autre. Mais parfois un choix est utile pour pouvoir vivre ne serait-ce qu'un semblant de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Ma'Lila Zïhnâ
Beware, I'm starving
Ma'Lila Zïhnâ
ζ Inscris le : 07/11/2015
ζ Messages : 429
ζ Avatar : Eleanor Tomlinson
ζ Localisation : Réserve des Indiens
ζ Occupations : Guérisseuse zélée
ζ Âge : Vingt-deux ans
ζ Statut : Amoureuse éplorée - Maman d'une petite Snanna
ζ Signes distinctifs : Une cicatrice sur la joue
Snana's Lullaby - RAINBOW Tumblr_nn3om95k1x1ql3i4oo6_250



Snana's Lullaby - RAINBOW Empty
Message Sujet: Re: Snana's Lullaby - RAINBOW Snana's Lullaby - RAINBOW EmptyMar 30 Aoû 2016 - 11:58

snana's lullaby

« Oui, c’est tout à fait ça ! Seulement, je suis qui je suis et je ne sais pas comment faire pour devenir une vraie femme ! » J’étire un sourire. J’ignore si je suis la mieux placer pour l’aider à devenir une vraie femme. Je ne suis pas comme les Indiennes de mon clan, celles qui ne sont pas encore mariées, et qui essayent de charmer les autres Indiens. Et puis, on peut être une femme tout en gardant son caractère candide comme Rainbow. « J’ai pensé à bien des choses pour être plus adulte. Devient-on adulte et femme lorsqu’on embrasse un homme ? Dois-je me maquiller les yeux comme les femmes de la ville et porter des tenues qui montrent mes atouts ? Suis-je folle ? J’ai beau me dire que ce n’est pas bien, mes rêves me conduisent toujours à son visage et je fais des rêves de lui que je ne peux avouer » Oh, je cerne mieux à présent sur comment elle veut devenir adulte. Elle est amoureuse de lui, ce qu’on appelle un coup d’amour soudain – ou coup de foudre – et il est plus que fort celui-là. Je suis heureuse pour mon amie, tout en espérant que ce sentiment ne sera pas à sens unique comme moi. Je ne lui souhaite pas la douleur que je ressens, ce vide – heureusement comblée en partie par mon bébé – mais j’ai l’impression d’être un échec ambulant, de ne plaire à personne et de surtout, ne plus pouvoir un jour tomber amoureuse à nouveau. Set était l’homme de ma vie, mon futur et quand je ferme les yeux, c’est lui que je visualise et ce malgré, le fait qu’il ne veuille pas de moi. Bref, revenons-en à Rainbow. J’étire un sourire en posant une main sur les siennes. « Tu sais Rainbow, tu n’as pas à changer pour plaire à un homme. Si tu l’aimes, alors il doit t’accepter comme tu es. » Elle précise que c’est lui qui a dit qu’elle était trop gamine et mon front se plisse légèrement : « Ah je vois. Donc, tu veux changer pour lui plaire parce que telle qu’elle, ça ne risque pas d’arriver. Es-tu certaine de vouloir faire ça ? » Elle confirme et je soupire, frottant mon ventre tendrement. Une petite se fait sentir, mais rien d’anormal. « Déjà, tu ne deviens pas une femme quand tu embrasses un homme, mais quand tu as tes saignements. Ensuite oui, embrasser t’apprend à charmer et à élever le désir d’un homme pour toi, mais dans ton cas… Je pense que pour qu’il voit un changement, il faut surtout miser sur tes vêtements. Ton caractère est ton caractère, je t’imagine mal devenir une fille sans cœur, qui perd son sourire. Tu ne serais plus Rainbow. » Je sers sa main.

« Approche… » Je sors mon couteau et mon amie, en totale confiance, s’approche de moi. Je viens déchirer sa robe au niveau de sa poitrine, laissant ainsi un aperçu plus saisissant sans que cela ne ressemble aux catins de Blindman’s Bluff, je vais quelques fois soigner certaines femmes. « Voilà, je pense que déjà, cette vision sera plus désirable pour ton homme et que cela te fera grandir physiquement. Ensuite, et bien… » Je commence à lui parler un peu d’un comportement féminin, de ce qu’une femme peut faire pour plaire à un garçon, je survole l’intimité vu que mon amie ignore tout de ça. Ses joues rouges me font sourire, mais à aucun moment, elle ne m’interrompt ou me demande d’arrêter. Je pense qu’elle est curieuse et vu qui s’occupe d’elle, je comprends qu’elle ait besoin d’une amie féminine pour en savoir plus de ce côté-là. Je grimace lorsqu’une douleur au ventre se fait ressentir plus qu’une autre, m’arrêtant de parler pour toucher mon ventre : « Non ça va… ça doit être la marche, mais tout va bien, t’inquiètes pas ! » La douleur passe et je me concentre de nouveau sur Rainbow : « Essaye de mettre en pratique tout ça, sans en faire trop. Soit mystérieuse, charmeuse, dévoile-toi légèrement sans non plus trop en montrer… Reste telle que tu es aussi, c’est important. Et si c’est un homme comme les autres, alors il se laissera séduire. Sinon, ça veut dire que c’est un handicapé comme Set ! » Je soupire.


truth is, i miss you
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Luyana
Beware, I'm starving
Rainbow Luyana
ζ Inscris le : 23/11/2015
ζ Messages : 409
ζ Avatar : Amanda Seyfried
ζ Localisation : Camp des Piccaninny
ζ Occupations : Tisseuse de filets de pêche
ζ Âge : 25 années en apparence, mais a bien plus d'années derrière
ζ Statut : Ne sait plus ce qu'elle doit faire
Snana's Lullaby - RAINBOW 391207tumblrm4sh34Cb8h1ru5a86o1500



Snana's Lullaby - RAINBOW Empty
Message Sujet: Re: Snana's Lullaby - RAINBOW Snana's Lullaby - RAINBOW EmptyDim 18 Sep 2016 - 9:27

Snana's Lullaby

 
Mon amie comme toujours est de bon conseil, je ne peux pas changer pour un homme quel qu’il soit, ce serait aller contre ma nature, mais comme lui montrer que je ne suis pas une enfant, comme il le prétend. Ma’Lila parle de mes vêtements, que si je veux lui plaire, adieu cornes et tenues qui ne montrent rien de mon corps de femme. Je regarde, une moue candide sur mon visage, l’entaille qu’elle vient de faire au haut de mon vêtement. Je n’ai pas de pudeur, mais effectivement, on aperçoit plus l’arrondi de ma poitrine, étrange d’ailleurs que les hommes soient attirés par ça, ce ne sont que des seins, tout le monde ne possède, leur mère les premières. Puis, Lila parle de proximité, de charme, de ce qu’un homme apprécie qu’on fasse ou non, des caresses et des baisers, du comportement de charmeuse sans pour autant se montrer trop entreprenante. En écoutant mon amie, je me rends compte que Dream’Bo a bien raison, je ne suis qu’une gamine qui n’a jamais pris le temps de prendre soin de son apparence de femme pour juste rester l’enfant que j’ai été pendant très longtemps. Ô bien entendu, il a eu ce baiser échangé avec Miro lorsqu’il était venu au camp après son départ des enfants perdus, mais ce n’était qu’un baiser chaste et pur, deux lèvres qui s’effleurent sans aucune arrière pensée, enfin me concernant. Je n’avais d’ailleurs pas ressenti les papillons comme pour Dream lorsque je l’ai vu, pour Miro, c’était comme embrasser mon frère. Je rougis, lorsqu’elle aborde certaines choses qui me rendent un peu mal à l’aise. Pas pour la représentation, mais parce que je me sens étrange d’en entendre parler, moi qui garde ce genre de pensées pour moi la plus part du temps.

Lila grimace et sa main se porte à son ventre, je m’empresse de poser la mienne par-dessus, porter un enfant, je ne sais pas ce que c’est, mais ses traits ont été ceux de la douleur et je ne supporte pas voir cette expression du le visage d’une ou d’un ami(e). « Ça ne va pas ? » Après l’inquiétude, je me mets à sourire sous l’effet de la phrase de Ma’Lila. Set-Angya, cet indien Unami avec qui j’ai vécu une aventure avant que la nuit n’arrive. J’en avais parlé à Lila, elle a même été surprise qu’il ne tente pas de me séduire et peut-être qu’elle le juge mal. Lorsqu’on avait parlé de sentiment avec lui, il est vrai qu’il s’est montré vague, mais je voyais bien qu’il était troublé et sans doute à cause de mon amie. J’ai eu beau lui dire, elle n’a pas vraiment entendu mes paroles, trop têtus l’un comme l’autre, ils n’avoueront jamais qu’ils ont commis des erreurs. Je devrais peut-être m’en mêler, mais…je ne connais rien au fond de leur problème. Je sais juste que ce bébé est celui de Set et que Lila en est follement éprise. Dans mon esprit encore un peu immature, je ne vois qu’une issue et c’est qu’ils vont finir ensemble après la naissance de ce bébé qui visiblement fait encore mal à mon amie. Cette fois-ci Ma’Lila serre la mâchoire très fortement et son ventre est tout dur, je le sens sous ma paume. « Ça ne va pas, qu’est ce que tu as ? » Elle ne me répond pas de suite, attendant que la douleur ne passe et m’avoue qu’elle pense que le bébé arrive.

Je me redresse d’un coup, frottant ma robe, « Je vais chercher quelqu’un ou…tu peux marcher, je t’emmène dans mon tipi !? » Je veux l’aider, j’attrape son bras que je passe au-dessus de mes épaules pour la soutenir et l’emmener dans ma tente. On marche doucement, elle s’arrête régulièrement, grimaçant et gémissant par moment. À mi-chemin entre la plage et le village, Ma’Lila me demande de l’assoir qu’elle ne peut plus aller plus loin. Perdue, je regarde la distance, ce n’est pas si loin si je cours pour aller chercher de l’aide. « Je vais courir jusqu’au village, est-ce que tu peux m’attendre ? » Elle me rétorque qu’elle ne pourra pas aller bien plus loin qu’ici et je m’empresse de courir comme promis vers mon village. La vieille qui fait les accouchements est partie dans la forêt pour ramasser des plantes pour soulager les maux. En même temps, aucune femme de notre village n'était sur le point de mettre au monde un enfant, elle ne pouvait pas savoir. Paniquée, mais pas désespérée, j’entre dans son habitation, prenant une couverture, une gourde d’eau et des linges. Je ressors du village vers l’endroit où j’ai laissé mon amie. Je dérape sur le sol en arrivant, me relevant et ne prêtant pas attention à mes égratignures, j’en ai l’habitude. « La femme accoucheuse n’était pas présente…j’ai pris ce que je pensais bon pour toi » Elle me remercie d’un sourire grimaçant et me demande si je peux lui mettre le linge sous les fesses. J’obéis, elle prend de l’eau, grimace encore, tenant son ventre. Elle maudit Set et je viens passer une main réconfortante sur son front. « Comment puis-je t’aider ? Je ne sais pas mettre les enfants au monde…» Son regard est bienveillant avec moi et elle prononce les plus beaux mots à mon attention. Qu’elle ne voudrait pas d’une autre personne que moi pour mettre au monde son bébé. S’appuyant contre le tronc de ce grand arbre qui nous donne de l’ombre, elle me dit ce que je dois faire et je m’exécute, le cœur battant, et la peur dans le ventre.

(c) chaotic evil



L’impossible ne semble pas exister en amour, seul existe des possibles quand nous avons traversé nos peurs et nos résistances, ou renoncer à des projections erronées sur l’autre. Mais parfois un choix est utile pour pouvoir vivre ne serait-ce qu'un semblant de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Ma'Lila Zïhnâ
Beware, I'm starving
Ma'Lila Zïhnâ
ζ Inscris le : 07/11/2015
ζ Messages : 429
ζ Avatar : Eleanor Tomlinson
ζ Localisation : Réserve des Indiens
ζ Occupations : Guérisseuse zélée
ζ Âge : Vingt-deux ans
ζ Statut : Amoureuse éplorée - Maman d'une petite Snanna
ζ Signes distinctifs : Une cicatrice sur la joue
Snana's Lullaby - RAINBOW Tumblr_nn3om95k1x1ql3i4oo6_250



Snana's Lullaby - RAINBOW Empty
Message Sujet: Re: Snana's Lullaby - RAINBOW Snana's Lullaby - RAINBOW EmptyMar 20 Sep 2016 - 9:59

snana's lullaby

Une nouvelle douleur, plus forte encore que la précédente revient et je sers les mâchoires. « Ça ne va pas, qu’est ce que tu as ? » J’attends que le mal s’amenuise pour pouvoir lui répondre, ce que je redoute est là. Pourtant, il manque encore des faits… « Je crois que le bébé arrive… » Rainbow se redresse d’un seul coup, proposant d’aller chercher quelqu’un, de marcher jusqu’à son tipi. Elle m’aide à me redresser et nous marchons sur le sable, tandis que des douleurs reviennent au départ espacées de plusieurs minutes, mais petit à petit, elles deviennent plus régulières. N’y tenant plus, je tire le bras de Rainbow : « Laisse-moi m’asseoir ici Rain, je ne peux pas aller plus loin là… » J’ai le visage humide, je sens aussi mon corps se recouvrir d’une fine pellicule. Cette simple marche m’a demandé un effort considérable. « Je vais courir jusqu’au village, est-ce que tu peux m’attendre ? » J’étire un sourire en hochant de la tête : « Je ne vais pas pouvoir aller plus loin ! » Elle disparaît rapidement tandis que je masse mon ventre douloureux et dur. Je n’ai rien pour lui donner la vie ici, l’eau de mer va être trop agressive pour sa chair, pour nettoyer ses yeux. Pour la première fois, je suis effrayée d’effectuer mon travail de guérisseuse seule. J’ai déjà aidé à mettre au monde des enfants, mais je ne suis pas une femme accoucheuse, je guéris. Je passe une main sur mon visage pour en retirer toutes les gouttelettes. « Raiiiin… » dis-je tandis qu’une douleur me force à cambrer le dos en gémissant. J’inspire, j’expire. De toute manière, je ne peux faire que ça… Je laisse ma tête retomber contre l’écorce d’un arbre. Je donne naissance à mon premier enfant, le père est absent et ignore qu’il l’est. Je me redresse quand j’entends les pas lourds d’une course : « La femme accoucheuse n’était pas présente…j’ai pris ce que je pensais bon pour toi » D’accord. J’étire un sourire pour la rassurer, je ne tiens pas non plus à montrer que je commence à paniquer à mon amie qui n’y connait rien. La pauvre, elle est encore vierge et elle va assister à une naissance. « Place le linge sous mes fesses, s’il te plait. » Elle s’exécute tandis que je me lève légèrement en grimaçant : « Saloperie de Quachegan ! » Rainbow vient toucher mon front et je croise ses yeux clairs : « Comment puis-je t’aider ? Je ne sais pas mettre les enfants au monde…» Ma gorge se ressert légèrement et je viens prendre sa main dans la mienne. « Tout va bien Rainbow. Je ne souhaiterais personne d’autre que toi à cet instant pour donner la vie. Je vais te guider et on va y arriver, toutes les deux… » Je soupire, lui expliquant entre quelques gémissements, comment ça va se dérouler.

J’observe ses grands yeux innocents qui ne le seront plus autant après ce jour. Mes mains sont sur mes genoux que je ramène parfois contre moi, à chaque douleur, pour m’aider à pousser. Je crie – souvent – mais la douleur est si forte. Peut-être que cela va alerter du monde ? Quoi qu’il en soit, Rainbow se débrouille à merveille. Elle m’encourage, elle m’apaise, elle agit comme une véritable femme accoucheuse, la douceur en plus. Je ne remercierai jamais assez mon amie d’être là aujourd’hui. Je me redresse quand elle dit voir la tête et je lui explique comment faire passer les épaules. Nouvelle douleur, nouvelle poussée. Si je viens à aider de nouveau une naissance, je comprendrais mieux la femme, sa douleur et ce qu’elle ressent. Encore un effort… Je suis contre le tronc, si éreintée et pourtant, je puise encore pour que mon enfant arrive. Quand elle me dit l’avoir, je me redresse pour faire ce qu’elle ne saura pas faire, soit sortir la poche de sang qui va avec l’enfant, couper le cordon avec mon poignard puis nettoyer avec la gourde. Mes larmes coulent lorsque je l’entends pleurer, observant son visage que j’essuie avec le linge. Je soulève celui-ci avant d’étirer un sourire : « Tu es si belle, mon bébé… » Rainbow vient contre moi et je viens coller ma tête contre la sienne, un geste significatif pour tout ce qu’elle vient de faire pour moi. Les pleures de mon petit être n’en finisse plus. Je lève la tête lorsque Rainbow pointe une petite lueur qui s’approche, une fée. Celle-ci vient observer mon bébé, se mettant à tinter doucement ce qui apaise ma fille. Ses sanglots s’arrêtent aussitôt qu’elle entend la fée. J’étire un sourire, déposant un baiser sur le front de ce petit être : « Je vais l’appeler Snanna*… Et elle saura que si elle est là aujourd’hui, c’est grâce à toi. » Je sers la main de Rainbow avec un sourire.


*:
 


truth is, i miss you
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Luyana
Beware, I'm starving
Rainbow Luyana
ζ Inscris le : 23/11/2015
ζ Messages : 409
ζ Avatar : Amanda Seyfried
ζ Localisation : Camp des Piccaninny
ζ Occupations : Tisseuse de filets de pêche
ζ Âge : 25 années en apparence, mais a bien plus d'années derrière
ζ Statut : Ne sait plus ce qu'elle doit faire
Snana's Lullaby - RAINBOW 391207tumblrm4sh34Cb8h1ru5a86o1500



Snana's Lullaby - RAINBOW Empty
Message Sujet: Re: Snana's Lullaby - RAINBOW Snana's Lullaby - RAINBOW EmptyDim 9 Oct 2016 - 21:58

Snana's Lullaby

 
Ma’Lila fait au final plus le travail que moi, qui suis simple spectatrice de cette naissance. Je l’aide par les mots, je caresse son front, je la rassure, que pourrais-je bien faire d’autre, je suis incapable de soulager sa douleur, car elle semble souffrir, je le vois à son visage. Mettre au monde un bébé n'est-ce pas la plus merveilleuse chose au monde ? Pourtant, cela n’a pas l’air agréable. Le temps passe, avant qu’elle ne me demande où en est le bébé. « Je vois sa tête ! » dis-je presque étrangement euphorique. Quelques minutes passent. Je saisis le bébé, l’aidant à passer les épaules plus larges que le reste. Son corps glisse entre mes mains et je ressens une profonde émotion, j’ai presque envie de pleurer, tellement je me sens petite avec ce miracle qui vient d’arriver. J’enroule le bébé dans un linge. « Je l’ai ! » Elle se redresse, il y a du sang, je ne suis pas de celles qui en ont peur. Je garde le bébé dans mes bras le temps qu’elle termine, puis je lui tends avec douceur. Ma’Lila se pose vers le tronc et j’arrive près d’elle pour observer le bébé. Je suis fière, de moi, d’elle, de ce petit être si minuscule et sans défense. Donner la vie, oui, c’est la plus belle chose qui soit donnée à une femme, devenir maman…cela me fait penser à la mienne d’ailleurs. Lila vient poser son front contre ma tête, elle doit être épuisée, je le sens. Je verse une petite larme. Une pensée agréable plus qu’une perle de nostalgie. La petite pleure, ça me fait mal au ventre de l’entendre se plaindre, est-ce qu’elle a mal ? Je n’ai pas le temps de le demander à mon amie, qu’une lueur vient dans notre direction et je me mets à sourire. Une fée. « Regarde ! » La lumière vient gaiement donner sa douceur à cette petite fille, ce bébé qui aura une maman aimante, cela j’en suis certaine.

Ma’Lila : Je vais l’appeler Snanna… Et elle saura que si elle est là aujourd’hui, c’est grâce à toi.

Ses paroles me touchent, tout comme sa main que je ressers un peu plus, en venant embrasser son bébé sur le front. « Vous avez fait le plus gros, moi, j’ai rien fait… » Lila me regarde avec un léger sourire, précisant que je me trompe. Je me contente d’un sourire en retour, posant ma main sur la tête de Snanna. « Tu es baptisée par les fées Snanna, elles t’aimeront et te guideront toute ta vie, tu peux me croire, je les connais… » Je me redresse observant Ma’Lila et son bébé, elles ne peuvent pas rester ici. Je peux sans doute demander à Mataku ou Cheyenne de venir m’aider pour raccompagner Lila au camp des Unamis, bien qu’elle reste une Indienne de l’autre camp, je ne pense pas qu’ils refusent. « Est-ce que…tu crois que tu peux marcher jusqu’à mon camp ? On pourrait te reconduire chez toi en charriot…ou…tu peux rester dans ma tente, le temps qu’il faudra…et j’irais prévenir tes parents…et…est ce que tu veux que je prévienne…Se » Elle ne me laisse pas finir et je la regarde, bienveillante. « Tu sais, je ne connais rien à l’amour, celui qui unit deux personnes, mais…lorsqu’on a la chance de mettre au monde un enfant aussi en santé et joli que le tien, il serait égoïste autant pour lui que pour ta fille, de ne pas le dire » Je soupire, je sais qu’elle ne changera pas d’avis aussi facilement, mais peut-être que cette fois, peut-être que son bébé pourrait la faire changer de vision. Je suis ma foi bien émue devant ce qui vient d’arriver, alors…elle…qui sait…

(c) chaotic evil



L’impossible ne semble pas exister en amour, seul existe des possibles quand nous avons traversé nos peurs et nos résistances, ou renoncer à des projections erronées sur l’autre. Mais parfois un choix est utile pour pouvoir vivre ne serait-ce qu'un semblant de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Ma'Lila Zïhnâ
Beware, I'm starving
Ma'Lila Zïhnâ
ζ Inscris le : 07/11/2015
ζ Messages : 429
ζ Avatar : Eleanor Tomlinson
ζ Localisation : Réserve des Indiens
ζ Occupations : Guérisseuse zélée
ζ Âge : Vingt-deux ans
ζ Statut : Amoureuse éplorée - Maman d'une petite Snanna
ζ Signes distinctifs : Une cicatrice sur la joue
Snana's Lullaby - RAINBOW Tumblr_nn3om95k1x1ql3i4oo6_250



Snana's Lullaby - RAINBOW Empty
Message Sujet: Re: Snana's Lullaby - RAINBOW Snana's Lullaby - RAINBOW EmptyMer 2 Nov 2016 - 19:15

snana's lullaby

« Vous avez fait le plus gros, moi, j’ai rien fait… » Je lève les yeux vers mon amie avec un sourire. Elle a tort et d’ailleurs, je lui dis. Sans elle, je n’y serai pas arrivée. J’ai enfanté d’une magnifique petite fille grâce à Rainbow. « Tu es baptisée par les fées Snanna, elles t’aimeront et te guideront toute ta vie, tu peux me croire, je les connais… » Je souris, embrassant le front de ma petite qui remue de la tête tout en ouvrant la bouche, mais elle ne pleure pas. « Est-ce que…tu crois que tu peux marcher jusqu’à mon camp ? On pourrait te reconduire chez toi en charriot…ou…tu peux rester dans ma tente, le temps qu’il faudra…et j’irais prévenir tes parents…et…est ce que tu veux que je prévienne…Se » « Non, c’est inutile pour lui ! » « Tu sais, je ne connais rien à l’amour, celui qui unit deux personnes, mais…lorsqu’on a la chance de mettre au monde un enfant aussi en santé et joli que le tien, il serait égoïste autant pour lui que pour ta fille, de ne pas le dire » Je lève les yeux vers elle, l’observant tout au long de ses paroles. Je sais que je suis égoïste à cet instant, mais je n’ai pas envie de le récompenser par un enfant avec tout le mal qu’il m’a infligé. C’est une question d’orgueil certainement. « J’aimerai rester quelque temps avec toi, ça ne te gêne pas ? » Son sourire me fait du bien à cet instant et elle ne refuse pas. Je n’ai pas envie de retourner dans ma tribu ni de croiser qui que ce soit. Je veux simplement profiter de ma fille juste quelques jours et réfléchir à ce qu’il va advenir de nous une fois qu’on sera de nouveau chez les Unami. Rainbow m’aide à me redresser puis on creuse un trou pour dissimuler mon placenta même si je doute qu’il ne soit déterré par des loups attirés par l’odeur du sang. Je me penche pour récupérer Snanna et on avance doucement jusqu’à son tipi. On ne croise personne sur la route et c’est tant mieux.

La nuit commence à tomber sur Neverland. Je suis allongée, Snanna endormit contre moi et je ne cesse de la mirer tendrement. Rainbow est partie depuis une bonne heure je ne sais où tandis que je dormais. J’ai encore du mal à me faire à l’idée que j’ai mis au monde mon enfant. Je passe mes doigts dans sa touffe de cheveux sombres sur le crâne, songeant à cet instant à son père. J’ai eu écho de ce qu’il s’est passé avec Liwanu, ils se sont battus et cette idée me provoque de nombreux sursauts dans le ventre. Il s’est battu, cela veut donc dire qu’il tient à moi plus qu’il ne le montre. Mais dans ce cas, pourquoi ne pas me le dire ? Je n’ai pas besoin de l’entendre dire qu’il m’aime, je veux juste être importante à ses yeux, devenir son épouse et fonder une famille. Ne pas le savoir dans les bras d’une autre. C’est surement infaisable, mais, Rainbow est une grande rêveuse et je l’envie pour ça. J’aimerai moi aussi, me bercer d’illusion et voir le bien partout. Sauf que ce n’est pas la réalité. Je soupire, embrassant le crâne chaud de ma fille avant de lever les yeux lorsque j’entends un bruit. J’étire un sourire à mon amie : « Merci de m’accueillir Rainbow… » Je lui tends ma main qu’elle attrape et je la sers avec douceur, signe de mon affection pour cette jeune femme formidable. « J’ai besoin de quelques jours de réflexion avant de rentrer, je pense que mon retour ne sera pas facile. Tu sais pourquoi… » Je baisse les yeux sur Snanna. « C’est égoïste de ma part, mais… tu comprendras ma décision le jour où tu te feras rejeter par l’homme que tu aimes. Rejetée au point de détruire ton cœur et toute envie d’aimer… »


truth is, i miss you
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Luyana
Beware, I'm starving
Rainbow Luyana
ζ Inscris le : 23/11/2015
ζ Messages : 409
ζ Avatar : Amanda Seyfried
ζ Localisation : Camp des Piccaninny
ζ Occupations : Tisseuse de filets de pêche
ζ Âge : 25 années en apparence, mais a bien plus d'années derrière
ζ Statut : Ne sait plus ce qu'elle doit faire
Snana's Lullaby - RAINBOW 391207tumblrm4sh34Cb8h1ru5a86o1500



Snana's Lullaby - RAINBOW Empty
Message Sujet: Re: Snana's Lullaby - RAINBOW Snana's Lullaby - RAINBOW EmptyMer 23 Nov 2016 - 19:20

Snana's Lullaby

 
Ma’Lila souhaite rester chez moi quelque temps et je ne voix aucune raison de le lui refuser bien au contraire. Je serai ravie de l’avoir sous mon toit, elle et son bébé. Après avoir fait ce qu’il fallait, j’aide mon amie à se remettre sur ses jambes et je l’accompagne jusqu’au village. Je salue quelques personnes de loin et je fais entrer mon ami sous mon tipi. J’installe Lila dans ma couche, la couvrant d’une couverture, je ne sais pas si elle peut avoir froid, la fatigue donne des frissons. Elle s’endort d’ailleurs bien rapidement et je reste un moment à les observer avant de me sentir de trop et d’aller déjà à la rivière pour me laver. Sur le chemin, je croise Cheyenne et je viens lui dire qu’une amie Unami est ici avec moi, qu’elle vient de donner la vie et que j’espère que le chef ni verra pas d'inconvénients. Je sais que depuis les esprits et l’élu, les tensions sont présentes et c’est bien regrettable. Je reviens avec la nourriture pour le repas que je viens de faire chauffer au chaudron dehors. Ma’Lila est réveillée et je m’approche, laissant la pitance dans un coin de ma tente assez spacieuse heureusement. J’arrive près d’elle, sa main prenant la mienne avec affection. Si nous étions proches avant cela, je crois que la venue au monde de son bébé a changé encore quelque chose dans notre relation. « Mais ne me remercie pas, c’est bien naturel…Lila » Elle ne veut pas voir Set-Angya, elle ne veut pas le lui dire, mais elle ne pourra pas rester sans lui dire éternellement. « Je ne te jugerai pas…tu es ici temps que tu le souhaites…j’irai m’entretenir avec notre chef pour l’avertir que certaines personnes de ta famille viendront surement voir ton bébé » Elle me remercie et je soupire tout en observant cette petite fille très jolie.

Les jours passent, le temps se met même à changer pour recouvrir les vertes feuilles par des couleurs plus orangées. Nous arrivons à l’automne et Ma’Lila est toujours chez moi. Il s’est passé bien des choses depuis la naissance de Snanna, J’ai appris que Dream était Boule, il m’a réduit le cœur en miettes…et j’ai beau tenter de l’oublier, j’en suis incapable. Il ne veut pas de moi, il me l’a dit, mais ce baiser…Ma’ Lila sait seulement qu’il m’a éconduit, mais elle ignore ce baiser…j’y repense d’ailleurs souvent, il y avait quelque chose dans ce baiser et ce n’était pas un simple baiser d’adieu, seulement, je suis tellement naïve et novice…Ce jour-là, j’observe mon amie donner le sein à sa fille en silence. Le tableau est beau, si bien que je laisse une larme couler tout aussi silencieuse que je le suis. Personne ne le remarque, je doute de pouvoir un jour avoir la chance de porter la vie, comme je doute de pouvoir tomber amoureuse d’un autre homme que Dream. Ma’Lila a la chance de pouvoir tout arranger avec Set, je le sais…je sens qu’il est amoureux et que ce bébé est la solution. De plus, j’ai bien trop attendu pour agir. Demain, j’irai voir Set-Angya pour lui dire pour sa fille et tant pis si Ma’Lila m’en veut après ça, je sens que je dois le faire.

(c) chaotic evil



L’impossible ne semble pas exister en amour, seul existe des possibles quand nous avons traversé nos peurs et nos résistances, ou renoncer à des projections erronées sur l’autre. Mais parfois un choix est utile pour pouvoir vivre ne serait-ce qu'un semblant de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Snana's Lullaby - RAINBOW Empty
Message Sujet: Re: Snana's Lullaby - RAINBOW Snana's Lullaby - RAINBOW Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Snana's Lullaby - RAINBOW

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-