AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 An elevation for a long story
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Haran Delendar
Beware, I'm starving
Haran Delendar
ζ Inscris le : 05/01/2016
ζ Messages : 206
ζ Avatar : Clive Standen
ζ Localisation : Sur son Galion Le Poséidon ou chez lui dans la ferme à Bartok
ζ Occupations : Capitaine Pirate
ζ Âge : 33 années Neverlandaises
ζ Statut : A retrouvé sa moitié
ζ Signes distinctifs : Son buste est recouvert de tatouage et de cicatrices. Il a une longue balafre sur une jambe qu'il a eut lors de son premier combat. Son oreille gauche n'entend plus qu'à 50% à cause d'un canon qui lui a fait perdre une partie de son audition. Cicatrices sur les visages à cause d'une tentative d'assassinat sur sa personne.
An elevation for a long story 76882114x048h



An elevation for a long story Empty
Message Sujet: An elevation for a long story An elevation for a long story EmptySam 9 Juil 2016 - 19:44

An elevation for a long story

Les choses devenaient de plus en plus complexes avec la mort de Barbe Noire. J’avais maintenant à mon bord nombre d’hommes qui avaient jadis fait partie du Queen Anne’s Revenge. Le décès prématuré de notre Roi allait à n’en point douter entrainer des complications bien plus importantes que des simples et désuets règlements de compte entre forbans. Je sentais le vent tourner, pourtant, j’avais une chance comparé aux autres Capitaines. J’avais le navire le plus imposant de la flotte. Mon titanesque Poséidon surpassait même le nouveau bâtiment du Capitaine Crochet. J’avais ouïe dire que le maître charpentier, le fameux pirate du froid avait déserté l’équipage de Crochet et bien entendu, j’en avais eu la certification par le second du Jolly Roger en personne, faisant mine de rien, il était venu m’interroger sur mes nouvelles recrues, mais l’homme n’en faisait partie. A mon grand regret, car j’avais bien tenté un jour de lui faire entendre qu’il aurait une place de choix parmi mes hommes. J’appréciais Tankred, pour ce qu’il était en tant qu’homme et pas pour sa légende ou le fait qu’il soit un Viking. J’avais plusieurs fois été témoin de ses agissements et cet homme n’avait rien d’un traitre ou d’un homme de déshonneur. J’aimais ce genre de personnage, ils savaient se battre, ils étaient féroces, mais pas cruels, voire même justes. J’avais décidé de prendre la mer dans deux jours, non pas pour aller dévaliser une nouvelle fois Lawless Island, qui l’avait été par mes soins il y a peu de temps, mais pour être le premier sur les lieux en direction de l’île de Barbe Noire. Je savais qu’il y avait des esclaves sur place, des enfants, des femmes…Ne vous méprenez pas, je ne suis pas sans un certain intérêt et je n’y vais pas que pour le bonheur de rendre à leur famille les oubliés. On dit qu’il s’y trouve un trésor dans les profondeurs que des cavités des mines. Je ne crains pas de naviguer de nuit et je suis prêt à en découdre avec les autres Capitaines s’ils viennent à avoir le même dessein…après tout, plus de Roi, plus de code…plus de règles…un navire pirate ou pas, n’est plus sous les ordres d’un seul homme. Je pourrais donc à loisir canonner quiconque se mettra sur ma route.

Alors que je traversais la grande place à pied, mon cheval tenu par le mord, j’aperçus un attroupement et je m’y intéressais en curieux que j’étais. Des cris puissants me faisaient potentiellement croire à un règlement de compte. Dépassant d’une tête certains des hommes, la vue m’était imprenable et je souris en reconnaissant l’homme qui se battait. Son dos large noircit par endroits par des tatouages, sa longue tresse tombant jusqu’à ses omoplates. Le gringalet qui était en face n’avait pas la moindre chance, d’ailleurs, il ne semblait pas en mener bien large le gamin. Croisant les bras sur ma poitrine, j’assistais au combat et une fois celui-ci terminé, je restais sur place, voulant avoir le privilège de saluer et féliciter le vainqueur. Ma monture poussa un hennissement qui fit retourner le Viking dans ma direction et je le saluais d’un hochement de tête. « Un combat bien inégal que celui-là, Tankred ! Est-ce l’ennui qui te pousse à ce genre d’acte ? » J’observe l’homme remettre sa chemise avant de s’approcher et nous nous saluant dans une forte accolade. « Je vais au port ! Prendras-tu un verre sur mon bâtiment ! Les choses ont parait-il fortement changé pour toi depuis la mort de ton Capitaine ! Et puis, je t’ai promis une fois de te faire monter à bord du Poséidon et je tiens mes promesses »


Who wants to live forever
by lizzou.

Revenir en haut Aller en bas
Tankred Snørrisón
Beware, I'm starving
Tankred Snørrisón
ζ Inscris le : 01/08/2015
ζ Messages : 2874
ζ Avatar : Travis Fimmel
ζ Localisation : Oscille entre One-Eyed Willy et Blindman's Bluff
ζ Occupations : Second sur le Poséidon - Ancien maître Charpentier du Queen
ζ Âge : Trente ans
ζ Statut : Célibataire au coeur de pierre
ζ Signes distinctifs : Nombreux tatouages sur le corps et le crâne, bouffe ses mots quand il parle
An elevation for a long story KToEQ4on



An elevation for a long story Empty
Message Sujet: Re: An elevation for a long story An elevation for a long story EmptyJeu 28 Juil 2016 - 23:37

an elevation for a long story

Le temps est long, bien trop long lorsqu’on passe de pirate à simple homme qui cherche un nouveau navire ou… un travail. Je pourrais me reconvertir dans la charpente, puisque j’étais maître charpentier sur le Queen’s mais j’ai appris à aimer les voyages en mer, à aimer la piraterie. Je veux de nouveau voguer sur les océans, piller des navires et trouver des trésors. Du coup, je m’occupe comme je peux. Je vide mes richesses dans l’alcool dans les tavernes, dans les bordels ou dans les jeux d’argents, je m’y suis mis récemment et j’avoue que j’aime bien. Sauf que je suis mauvais perdant et que j’ai tendance à avoir le poing facile. Après un bannissement d’un établissement, je finis par partir dans une autre activité, les combats de rues. C’est encore mieux. Suffit de placer quelques coups – tout en se défoulant – et le tour est joué. Je prends plaisir et ça m’évite de me faire virer de tous les endroits que je fréquente. Mon seul regret est de ne pas pouvoir tuer mes adversaires, les règles sont strictes et il est interdit de tuer, on doit simplement mettre KO. Aujourd’hui, je ne change pas mes habitudes récentes, je vais à l’endroit habituel pour affronter quelques hommes courageux. Les premiers combats commencent, je parie comme les autres sur les gagnants et les perdants, récoltant quelques pièces avant que ce ne soit mon tour. Je retire ma chemise pour être plus à l’aise dans mes mouvements. Puis je m’avance au milieu du rassemblement pour mirer mon adversaire. Un sacré morceau de viande, je pense que je vais amasser quelques coups et peut-être même perdre. Ne pas gagner pour un Viking, c’est une honte. C’est un déshonneur envers mes Dieux, envers la force de Thor et la main victorieuse – bien que perdue – de Tyr. Alors, je vais montrer que ma réputation est véridique. Que je suis un guerrier.

Je sors victorieux de ce premier combat avec seulement quelques ecchymoses sur le visage et le nez cassé, je pense. Mais je gagne. Par contre, le second combat, je le perds et je n’en suis pas fier. Limite blessé dans mon égo si bien que j’accepte d’affronter ce gringalet sans scrupule et il va mordre la poussière à la place de l’autre. Je salue son courage, mais le pauvre garçon finit au sol sans se relever et il a raison, parce que sinon, j’aurais été contraint de continuer jusqu’à ce qu’il soit inconscient. Ce sont les règles, mais il n’essaye pas de se relever mettant ainsi un terme à notre combat. Cela ne retire en rien ma rage contre l’autre, je gagnerai la prochaine fois, quitte à ne pas être très loyal. Je me retourne lorsque j’entends un hennissement et je croise le regard d’Haran Delendar, le Capitaine du Poséidon. Par les éclairs de Thor, enfin un signe du père de tout ! « Un combat bien inégal que celui-là, Tankred ! Est-ce l’ennui qui te pousse à ce genre d’acte ? » J’étire un sourire. Il n’a pas idée ! Il ne peut pas comprendre, lui qui possède un magnifique galion et qui peut prendre la mer quand il veut. Je suis cloué sur la terre ferme, il faut bien que je m’occupe avant de devenir fou. Je remets ma chemise sur mon torse moite par mes exercices et j’essuie d’un revers de main, le sang dégoulinant de mon nez. Ce simple effleurement me vaut une grimace, va falloir que j’aille consulter un doc’. L’idée ne m’enchante guère, mais c’est le risque à faire le fier combattant. « Je vais au port ! Prendras-tu un verre sur mon bâtiment ! Les choses ont parait-il fortement changé pour toi depuis la mort de ton Capitaine ! Et puis, je t’ai promis une fois de te faire monter à bord du Poséidon et je tiens mes promesses » Monter sur son navire, c’est vrai que c’est assez tentant. J’approuve d’un mouvement de tête, faisant un signe de ma large main comme pour nous mettre en route. « Com’ t’dis ! Avec Barbe Noire d’mort, j’suis pas resté sur l’navire avec Crochet en Cap’taine, y voudrait plutôt m’mort ! » Je soupire tandis que nous traversons les rues de One-Eyed Willy pour regagner le port, là où étincelle l’immense Poséidon. « Il a d’la gueule c’bateau quand même ! » Je remarque le sourire fier d’Haran, il aime son navire, ça se sent. P’t’être qu’il va me proposer de rejoindre son équipage et cette fois-ci, je ne compte pas dire non. Mais comme j’ai déjà refusé plusieurs fois, peut-être qu’il n’osera pas. Je vais faire en sorte ou au pire, j’irai au culot en me proposant. On monte sur le pont et très rapidement, il me conduit dans l’immense château arrière, cabine privée et plutôt spacieuse. Je m’installe à table, appréciant le travail fait sur le bois avant de lever mon verre lorsqu’il me sert.

« Alors, quoi d’beau Haran ? L’mort du Roi arrange bien des Capitaines ces derniers temps, et toi… Parait qu’y’a d’l’équipage qu’est sur ton navire ? Qui donc ? » Je croise mes bras sur sa table, mirant un instant le mobilier de sa cabine, les richesses de l’endroit qui fait rêver et donne envie d’avoir sa place. Seulement, je sais que je ferai un bien piètre Capitaine, je préfère plutôt rester à ma place. Et qui sait, un jour prochain, je deviendrai ce que ma légende raconte, un meneur d’hommes, un chef !


i'm not a good man and i'm not a bad man
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Haran Delendar
Beware, I'm starving
Haran Delendar
ζ Inscris le : 05/01/2016
ζ Messages : 206
ζ Avatar : Clive Standen
ζ Localisation : Sur son Galion Le Poséidon ou chez lui dans la ferme à Bartok
ζ Occupations : Capitaine Pirate
ζ Âge : 33 années Neverlandaises
ζ Statut : A retrouvé sa moitié
ζ Signes distinctifs : Son buste est recouvert de tatouage et de cicatrices. Il a une longue balafre sur une jambe qu'il a eut lors de son premier combat. Son oreille gauche n'entend plus qu'à 50% à cause d'un canon qui lui a fait perdre une partie de son audition. Cicatrices sur les visages à cause d'une tentative d'assassinat sur sa personne.
An elevation for a long story 76882114x048h



An elevation for a long story Empty
Message Sujet: Re: An elevation for a long story An elevation for a long story EmptyMar 23 Aoû 2016 - 15:03

An elevation for a long story

Cette manière de bouffer les mots comme certains pirates au dentier peu fourni, ça m’a toujours fait bien sourire. Tank s’empresse de me confirmer qu’il n’est plus sous les ordres du Crochet, mais cela je le savais déjà. Je continue mon chemin, le mirant parfois, il crache, il a peu de manières, c’est un homme rude, mais un bon guerrier et je sais que son cœur est bien moins sombre que nombreux hommes qui parcourent ces ruelles. Mon navire en vue, le Viking flatte mon égo en complimentant mon galion. Il n’y a pas de chose qui soit à sa hauteur, je l’aime moins que ma femme, mais plus que tout le reste. Je donne mon cheval à un mousse qui le fait monter par la passerelle sud du pont, tandis que je monte en premier, saluant mes hommes présents. Je rentre dans ma cabine invitant Tankred à venir dans l’antre des antres, mon domaine, mon endroit, le cœur de mon bâtiment. Il prend place et je sors une bouteille, j’en sers deux verres et je lui tends l’un d’entre eux.

Tankred : Alors, quoi d’beau Haran ? L’mort du Roi arrange bien des Capitaines ces derniers temps, et toi… Parait qu’y’a d’l’équipage qu’est sur ton navire ? Qui donc ?


Je souris en prenant place en face de lui, mon verre en corne accroché aux lèvres et buvant une bonne lampée du breuvage d’hydromel. « La mort du Roi est une tragédie pour l’avenir de la piraterie, Tankred. Je ne suis pas stupide, sans loi, ni chef, nous allons nous entretuer, sauf si les plus intelligents font des alliances. Quant aux hommes, j’en avais bien assez, je n’ai pris sur mon Poséidon que ceux qui n’avaient pas d’autres issues. » Je bois le reste de ma corne d’une seule traite, j’ai toujours préféré l’hydromel au rhum, bien trop agressif et rendant fou plus rapidement. « Tu veux savoir qui j’ai accepté pour savoir si tu veux me rejoindre ? » Ses yeux brillent et je sens la lueur de folie habiter ses iris. Il est intelligent, il est un bon charpentier, mais j’en ai également de très bons. « Je te le dis…je n’ai pas de place pour un maître charpentier ! Mon pont inférieur est rempli de jeunes recrues, tous les postes auxquels tu pourrais postuler sont occupés… » Il se renfrogne, sa mine devient plus sérieuse et je ne peux retenir un sourire interne. « Tu es un guerrier, un homme du froid, un homme qui sait se battre au corps à corps sans peur d’affronter plus grand que toi ! On te respecte par ton charisme, mais tu n’as aucune finesse et cela…est important à mes yeux » il termine sa corne et se ressert, il doit penser qu’en buvant, il n’aura pas tout perdu. «Apprends moi à me battre comme les gens de ton peuple, apprends moi à ne pas craindre la défaite et la mort et j’apprendrais la finesse et la diplomatie dont j’ai besoin pour le Poséidon… » J’ai piqué son intérêt et je m’en réjouis. « Le poste de seconde de mon navire est toujours inoccupé, et cette place je la réservais pour un jour comme aujourd’hui…mais cela comporte des contraintes pour toi…tu peux refuser et nous discuterons alors d’autre chose, ou accepter… » Je me ressers moi aussi, buvant en laissant une fine mousse sur ma moustache brune que j’essuie avec ma paume. Le poisson est hameçonné, il suffit maintenant de le sortir de l’eau.



Who wants to live forever
by lizzou.

Revenir en haut Aller en bas
Tankred Snørrisón
Beware, I'm starving
Tankred Snørrisón
ζ Inscris le : 01/08/2015
ζ Messages : 2874
ζ Avatar : Travis Fimmel
ζ Localisation : Oscille entre One-Eyed Willy et Blindman's Bluff
ζ Occupations : Second sur le Poséidon - Ancien maître Charpentier du Queen
ζ Âge : Trente ans
ζ Statut : Célibataire au coeur de pierre
ζ Signes distinctifs : Nombreux tatouages sur le corps et le crâne, bouffe ses mots quand il parle
An elevation for a long story KToEQ4on



An elevation for a long story Empty
Message Sujet: Re: An elevation for a long story An elevation for a long story EmptyLun 29 Aoû 2016 - 22:38

an elevation for a long story

« La mort du Roi est une tragédie pour l’avenir de la piraterie, Tankred. Je ne suis pas stupide, sans loi, ni chef, nous allons nous entretuer, sauf si les plus intelligents font des alliances. Quant aux hommes, j’en avais bien assez, je n’ai pris sur mon Poséidon que ceux qui n’avaient pas d’autres issues. » Je souris, hochant de la tête. Une tragédie, mais ce n’est pas ce que tout le monde pense. Les lois étaient là pour enrichir Barbe Noire et lui permettre d’avoir un contrôle sur l’ensemble des Capitaines Pirates de Neverland. Maintenant qu’il n’est plus, certains voudront être meilleurs et rattraper ce qui a été perdu, soit une bonne partie du butin. « Tu veux savoir qui j’ai accepté pour savoir si tu veux me rejoindre ? » Je lève les yeux vers les siens. Effectivement, ça pourrait être une motivation supplémentaire. Si c’est un homme que je n’aime pas, il me suffira de le buter, tout simplement. « Je te le dis…je n’ai pas de place pour un maître charpentier ! Mon pont inférieur est rempli de jeunes recrues, tous les postes auxquels tu pourrais postuler sont occupés… » Je grommèle dans ma barbe, mais cela veut dire qu’il peut me proposer autre chose ? « Tu es un guerrier, un homme du froid, un homme qui sait se battre au corps à corps sans peur d’affronter plus grand que toi ! On te respecte par ton charisme, mais tu n’as aucune finesse et cela…est important à mes yeux » Aucune finesse ! Je peux le prendre mal, c’est certain. Je ne suis pas non plus un grand bourru, j’ai quelques manières – encore heureux – même si je suis un gros barbare. Aucune finesse ! Et lui, il en a avec son allure d’ours mal léché ?! Aucune finesse ! Tsss ! Je bois ma corne d’une traite et la remplie de nouveau, l’hydromel est bon. « Apprends moi à me battre comme les gens de ton peuple, apprends moi à ne pas craindre la défaite et la mort et j’apprendrais la finesse et la diplomatie dont j’ai besoin pour le Poséidon… » Et encore dans ta face, Tankred ! Ceci dit, même si je suis plutôt vexé, j’avoue que l’idée de lui apprendre à se battre me plait. Il me l’avait déjà demandé jadis et j’avais refusé, vu que j’étais pour Barbe Noire. Là, plus rien ne me retient et comme je suis actuellement sans équipage, ça pourrait être le bon moment. L’opportunité à saisir ! « Le poste de seconde de mon navire est toujours inoccupé, et cette place je la réservais pour un jour comme aujourd’hui…mais cela comporte des contraintes pour toi…tu peux refuser et nous discuterons alors d’autre chose, ou accepter… » Par le marteau de Thor ! Voilà ce que je voulais entendre. Aucune finesse ! Tu vas voir que j’en possède : « S’cond du Poséidon… T’proposerais c’poste à un guerrier sans aucune finesse ni diplomatie ? Et t’espères qu’avec un apprentissage, ça règlera l’problème ? »

Je ricane légèrement, finissant une autre corne pour la remplir de nouveau. « J’suis comme tu l’dis un guerrier, un homme d’froid. C’que j’suis, tu n’le chang’ras pas et c’que t’prends pour un manque d’finesse, moi j’appelle ça du talent et d’la rage. » Je frotte ma barbe d’une main. « J’changerai pas pour tout l’or d’ce monde Haran. Si tu m’veux, c’est comme j’suis. Et si t’veux que j’t’apprenne à t’battre comme les Vikings, va falloir mettre d’côté tes manières de bonnes femmes ! » Je m’esclaffe, tapant du poing sur la table tandis que je vide ma corne – la troisième – pour la remplir. « Super bon c’t’hydromel ! » Je le mire, l’œil brillant et le sourire aux lèvres. Je joue avec le feu, il pourrait tout aussi bien dire qu’il trouvera un autre homme et je perdrais la possible place de Second qu’il me propose encore. « Pou’quoi t’voudrais d’un homme com’ moi en s’cond ? T’dois en avoir pleins, des hommes valeureux sur ton navire, non ? » Je m’adosse contre la chaise, les mains croisées devant moi, me donnant une posture plus sage et réfléchie, moins agressive. « Pis si j’viens, ça s’ra avec mes hommes. Y restent encore quatre hommes d’mon temps et d’mon clan, ainsi qu’une femme. Ils m’suivront, elle… j’pense aussi, mais… si t’veux d’moi, alors ça s’ra sous ces conditions ! »


i'm not a good man and i'm not a bad man
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Haran Delendar
Beware, I'm starving
Haran Delendar
ζ Inscris le : 05/01/2016
ζ Messages : 206
ζ Avatar : Clive Standen
ζ Localisation : Sur son Galion Le Poséidon ou chez lui dans la ferme à Bartok
ζ Occupations : Capitaine Pirate
ζ Âge : 33 années Neverlandaises
ζ Statut : A retrouvé sa moitié
ζ Signes distinctifs : Son buste est recouvert de tatouage et de cicatrices. Il a une longue balafre sur une jambe qu'il a eut lors de son premier combat. Son oreille gauche n'entend plus qu'à 50% à cause d'un canon qui lui a fait perdre une partie de son audition. Cicatrices sur les visages à cause d'une tentative d'assassinat sur sa personne.
An elevation for a long story 76882114x048h



An elevation for a long story Empty
Message Sujet: Re: An elevation for a long story An elevation for a long story EmptyDim 11 Sep 2016 - 16:24

An elevation for a long story

Je n’espérais pas forcément régler un problème, les manières archaïques de Tank n’étaient pas si mauvaises, mais je n’imaginais pas un second avec un franc parlé comme lui. Il avait de l’esprit, les manières un peu plus raffinées, ne lui feraient pas de mal, sans plonger dans la bourgeoisie. Je pense que j’ai vexé ce grand type à la natte, pas grave, je dis toujours ce qui doit être dit, s’il ne comprend pas déjà mon point de vue, alors il ne pourra devenir mon second. Et ce n’est pas sa tirade qui me fera changer d’avis. Non, je ne fais pas du à prendre ou à laisser, c’est moi le Capitaine, c’est moi qui donne le ton, pas lui ! Mes manières de bonne femme, j’esquisse un sourire, tout en jouant avec ma barbe, amusé, certes, mais surtout réfléchissant à comment le convaincre, peut-être me suis-je mal exprimé, j’ai la sensation maintenant qu’il pense que ce sont ses manières en générales, alors que je ne parlais que de son langage et sa manière de parler aux autres hommes. Il va vider cette bouteille comme on vide une gourde d’eau par grand soleil, décidément, ça aussi, il faudra qu’il arrête, un second doit montrer l’exemple, pas se retrouver saoule sur le pont principal à balbutier.

Tankred: Pou’quoi t’voudrais d’un homme com’ moi en s’cond ? T’dois en avoir pleins, des hommes valeureux sur ton navire, non ?...Pis si j’viens, ça s’ra avec mes hommes. Y restent encore quatre hommes d’mon temps et d’mon clan, ainsi qu’une femme. Ils m’suivront, elle… j’pense aussi, mais… si t’veux d’moi, alors ça s’ra sous ces conditions !

Il me fait bien rire ce Viking qui pense que nous sommes en train de négocier un prix, on n’est pas sur un marché de fripes ici ! « Tu t’es cru en position de demander ce que tu voulais, Tankred ? » Je souris largement, montrant mes dents, tel un prédateur sur sa proie, mon regard brillant s’approchant de lui au-dessus de la table. « Tu n’es pas le seul à pouvoir obtenir cette place, je pensais jusque tu serais apte à l’occuper, c’est tout… J’admire ton peuple et tes coutumes que j’ai étudiées, je pense que tu es loin d’être un homme sans intelligence, mais par-dessus tout, j’aime ta poigne, tu imposes le respect…Mais, tu n’es pas le seul à pouvoir le faire…je t’apprécie, je voulais te rendre service…je suppose donc que c’est un refus ! » Je verse l’hydromel que je termine dans ma corne avant de me relever pour aller en chercher une autre. J’arrache le bouchon avec les dents et je crache le liège dans la pièce. Il se renfrogne, du moins j’en ai la sensation. Mais qu’importe, je ne négocie pas, je suis le Capitaine, pas un ami ! « Je vais être plus clair et ce sera la dernière fois qu’on parlera de ce poste, après, en tant que connaissance, je t’invite à partager mon repas et tu seras de nouveau libre d’aller te battre ! » Je soulève la corne, laissant le liquide glisser dans ma gorge. Revers de manche furtif pour retirer le reste de la boisson. « J’attends de mon second qu’il parle correctement, pas comme un amputé de la langue…Je désire de la rigueur sous mes ordres, parce que lui donne ses ordres à ceux d’en dessous. Il doit se faire respecter, pas par la force, mais par la parole, un seul mot et les autres tremblent de la punition s’ils n’obéissent pas. Savoir encourager les hommes, les congratuler si leurs tâches ont été bien effectuées. Je ne veux ni d’un bourrin, ni d’un bouffon, je veux un chef, tel un régent qui prend la place de son Capitaine, si besoin. Et cet homme doit avec de la finesse dans le langage, je me moque de ta tenue, de tes poings faciles en dehors de mon bâtiment, mais sous mon pavillon, tu fais ce que je te dis de faire ! Si le second contredit son capitaine, il vire ! On peut avoir des discussions, tu peux donner ton avis, mais pas devant les hommes…sinon, c’est ta tête qui servira de pavillon à ce navire ! » Je ne suis pas tendre, je veux qu’il comprenne que je n’attends pas après lui, même si j’aimerais vraiment qu’il accepte. « Pour tes hommes, c’est oui, pour cette femme…j’ai fait une promesse, il y a longtemps, un serment, pas de femme à mon bord, je regrette. Même si elle fait ses preuves qu’elle est courageuse et une vraie guerrière…c’est non ! » Je termine mon verre, le frappant sur la table et tentant de comprendre l’expression de son visage. Cet homme est…mystérieux, il a l’étoffe d’un chef, d’un Roi sans doute dans son pays, il en porte encore le charisme, mais pas dans sa manière de s’exprimer.


Who wants to live forever
by lizzou.

Revenir en haut Aller en bas
Tankred Snørrisón
Beware, I'm starving
Tankred Snørrisón
ζ Inscris le : 01/08/2015
ζ Messages : 2874
ζ Avatar : Travis Fimmel
ζ Localisation : Oscille entre One-Eyed Willy et Blindman's Bluff
ζ Occupations : Second sur le Poséidon - Ancien maître Charpentier du Queen
ζ Âge : Trente ans
ζ Statut : Célibataire au coeur de pierre
ζ Signes distinctifs : Nombreux tatouages sur le corps et le crâne, bouffe ses mots quand il parle
An elevation for a long story KToEQ4on



An elevation for a long story Empty
Message Sujet: Re: An elevation for a long story An elevation for a long story EmptyLun 19 Sep 2016 - 14:07

an elevation for a long story

« Tu t’es cru en position de demander ce que tu voulais, Tankred ? » Ah non ? Je ne peux pas faire ça ? Pourtant, c’est lui qui souhaite que je prenne ce poste non ? J’ai le droit de demander quelques trucs. « Tu n’es pas le seul à pouvoir obtenir cette place, je pensais jusque tu serais apte à l’occuper, c’est tout… J’admire ton peuple et tes coutumes que j’ai étudiées, je pense que tu es loin d’être un homme sans intelligence, mais par-dessus tout, j’aime ta poigne, tu imposes le respect…Mais, tu n’es pas le seul à pouvoir le faire…je t’apprécie, je voulais te rendre service…je suppose donc que c’est un refus ! » Je grogne, n’appréciant nullement la tournure des évènements. Certes, c’est logique que je ne sois pas le seul à occuper ce poste, mais le fait est que depuis la toute première fois où il m’a proposé de le rejoindre sur le Poséidon il y a de ça quelque temps maintenant, personne d’autre n’a pris ce poste. Pourquoi ? Il y a quelque chose derrière que le Capitaine veut dissimuler en faisant croire que tout le monde peut avoir cette place. Mais c’est moi qu’il veut et je ne compte pas accepter en me faisant insulter et encore moins rabaisser. « Je vais être plus clair et ce sera la dernière fois qu’on parlera de ce poste, après, en tant que connaissance, je t’invite à partager mon repas et tu seras de nouveau libre d’aller te battre ! » De me battre, là tout de suite, c’est lui que j’ai envie de fracasser contre sa table pour retirer cet air supérieur. Fils de catin ! « J’attends de mon second qu’il parle correctement, pas comme un amputé de la langue…Je désire de la rigueur sous mes ordres, parce que lui donne ses ordres à ceux d’en dessous. Il doit se faire respecter, pas par la force […] il vire ! On peut avoir des discussions, tu peux donner ton avis, mais pas devant les hommes…sinon, c’est ta tête qui servira de pavillon à ce navire ! » J’en suis capable ! Ce n’est pas parce que je suis un Viking avec des manières qu’il juge barbares que je ne peux pas faire ce qu’il réclame. Dans ma légende, je suis un Jarl, je suis un Viking qui a fait parler de lui. Que j’ai existé ou pas ne change rien au fait que j’ai été créé pour devenir quelqu’un de grand ! Mais qu’il arrête de me menacer où c’est sa tête qui pendra à ma ceinture comme trophée. « Pour tes hommes, c’est oui, pour cette femme…j’ai fait une promesse, il y a longtemps, un serment, pas de femme à mon bord, je regrette. Même si elle fait ses preuves qu’elle est courageuse et une vraie guerrière…c’est non ! » Pourquoi non ? En quoi cela change qu’une femme soit sur son bâtiment ? Je roule des yeux, passant ma main sur ma barbe, emmêlant mes doigts dans les poils broussailleux.

Je reste silencieux à la suite de ces paroles, cherchant mes mots, pesant le pour et le contre. Ai-je vraiment envie de m’enchaîner à nouveau ? Je pourrais tout aussi bien liquider une partie de mon or pour m’acheter un bâtiment et devenir Capitaine ? Bon… on ne sera pas nombreux avec les quelques Vikings qui restent et Sif, mais on recrutera ! Des guerriers, des barbares et on deviendra les truands de la mer. Idée intéressante… Un sourire mauvais étire mes lèvres, tandis que je divague dans mes pensées, m’éloignant du Poséidon pour me visualiser sur mon navire. Pourquoi est-ce que je ne le fais pas ? Qu’est-ce qui m’en empêche ? Je suis un meneur d’hommes ! Alors pourquoi pas ? Je ferme les yeux un instant, ayant cure de ne pas être seul. J’ai besoin de voir mon futur avant de donner une réponse à Delendar. Quelques années plus tard, à la tête d’un navire au bois rougi par toutes les batailles qui auront eu lieu sur le pont, à l’allure d’un démon qui naviguera sur les flots dans l’unique but de tuer des pirates et de piller leur trésor. Je me vois à la tête d’hommes cruels, malsains et mauvais. Le pouvoir me montera à la tête, je me prendrais pour un dieu et j’insulterai mon panthéon. Non, mauvaise idée. Je suis bien trop faible face à la puissance, je deviendrai un monstre rempli d’égo et de violence. Encore plus avide que Barbe Noire, je ferai ployer tout Neverland sous moi, je m’imposerai roi de l’île. J’ouvre les yeux, parfois je me fais peur, je l’avoue. Je me racle la gorge, grattant ma gorge tandis qu’Haran me regarde, attendant toujours une réponse même si je sens poindre son impatience. Mauvais pour un capitaine ça Delendar ! « J’peux essayer… Mais j’te préviens Delendar ! C’te femme qu’tu rejettes viendra un jour su’ ton navire ! Et quand t’l’accepteras, t’regrett’ras de n’pas l’avoir pris plus tôt ! J’vais t’avoir à l’usure et t’cèderas. Autant l’faire dès maint’nant… Mais t’tiens à c’serment stupide, soit. » J’étire un sourire. « J’peux faire quelques jours d’essais et on s'retrouv'ra pour négocier certains trucs ?! »


i'm not a good man and i'm not a bad man
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Haran Delendar
Beware, I'm starving
Haran Delendar
ζ Inscris le : 05/01/2016
ζ Messages : 206
ζ Avatar : Clive Standen
ζ Localisation : Sur son Galion Le Poséidon ou chez lui dans la ferme à Bartok
ζ Occupations : Capitaine Pirate
ζ Âge : 33 années Neverlandaises
ζ Statut : A retrouvé sa moitié
ζ Signes distinctifs : Son buste est recouvert de tatouage et de cicatrices. Il a une longue balafre sur une jambe qu'il a eut lors de son premier combat. Son oreille gauche n'entend plus qu'à 50% à cause d'un canon qui lui a fait perdre une partie de son audition. Cicatrices sur les visages à cause d'une tentative d'assassinat sur sa personne.
An elevation for a long story 76882114x048h



An elevation for a long story Empty
Message Sujet: Re: An elevation for a long story An elevation for a long story EmptyDim 9 Oct 2016 - 18:48

An elevation for a long story

Je remarque bien à ses yeux de glace que j’ai froissé le Viking. Est-ce que je me sens en position de force oui et non. C’est un redoutable adversaire et l’avoir contre moi serait probablement signer ma mort prochaine. Seulement, je sais combien la place que je lui offre sur un plateau fait sur mesure pour lui le tente. Il ne peut pas passer à côté d’une telle opportunité. J’ai été dur, je souhaite qu’il prenne bien conscience de ce que je lui demande, de la tâche à exécuter et surtout que je suis la Capitaine, pas un simple ami. J’aime cet homme, je pense que dans d’autres circonstances, nous aurions été de très bons amis, comme des frères. Mais je ne vais pas risquer qu’il prenne le dessus sur moi, je connais sa légende, il a été un chef dans une autre vie, un meneur, un homme de pouvoir qui a écumé les mers, saccagé des villes entières, il est aussi dangereux de l’avoir pour ennemi que de lui donner trop de pouvoir, c’est surtout pour cela que je m’oppose sans lui laisser une chance de négocier. Je souris lors qu’après un long silence réfléchi, il finit par donner son acceptation.

Tankred : J’peux essayer… Mais j’te préviens Delendar ! C’te femme qu’tu rejettes viendra un jour su’ ton navire ! Et quand t’l’accepteras, t’regrett’ras de n’pas l’avoir pris plus tôt ! J’vais t’avoir à l’usure et t’cèderas. Autant l’faire dès maint’nant… Mais t’tiens à c’serment stupide, soit…J’peux faire quelques jours d’essais et on s'retrouv'ra pour négocier certains trucs ?!

Je lui tends ma main comme signe d’acceptation de ma part. Il saisit ma paume et je l’attire d’un coup, le faisant se relever un peu et je plonge mon regard dans le sien. « N’oublie pas qui est le Capitaine sur ce navire, Tankred…Je suis heureux de te compter à mon bord pour quelques jours, mais, sache une chose ! » Je marque une pause en relâchant sa main et en reprenant place dans mon siège plus confortablement. « J’obtiens toujours le dernier mot sur des sujets importants pour mon équipage et mon Poséidon. Alors, ne pense pas que parce que j’ai besoin de toi pour certaines choses, je vais manger dans ta main, comme un gentil p’tit chien. Toi et moi, nous sommes nés pirates en même temps, il y a 8 ou 9 années…Toi et moi, on est pareil…sauf que je suis celui qui te donne des ordres et tu es celui qui en donne aux autres, pas à moi… » Il sourit, mais je sens qu’il en assez que je lui répète. Simple mise en place des choses, Tankred est le genre d’homme qui a besoin d’une personne supérieure à lui pour ne pas tenter de mutinerie. Nous en viendrons sans doute aux mains un beau jour, histoire de voir qui a le dessus sur l’autre. Ce jour-là, j’aurais intérêt à ne pas perdre. Pour fêter cette décision et détendre l’atmosphère, je ressers mon second à le devenir et nous trinquons à la mer et à l’argent qui bientôt remplira nos poches.

Après plusieurs verres, je laisse Tankred quitter mon bâtiment, une promesse qu’il reviendra le lendemain pour débuter sa future vie. Je crois en lui, j’ai confiance en lui, j’espère seulement ne pas faire erreur.


Who wants to live forever
by lizzou.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



An elevation for a long story Empty
Message Sujet: Re: An elevation for a long story An elevation for a long story Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

An elevation for a long story

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-