AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Yo, Ho, Ho, and a Bottle of Rum ! | Néisse.
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Yo, Ho, Ho, and a Bottle of Rum ! | Néisse.  Empty
Message Sujet: Yo, Ho, Ho, and a Bottle of Rum ! | Néisse. Yo, Ho, Ho, and a Bottle of Rum ! | Néisse.  EmptyVen 8 Juil 2016 - 9:52



Néisse & Matthew





Le soleil tapait sur mon dos et dans ma nuque. Une dure journée de labeur m'attendait... Oui, moi tout particulièrement, car en plus de mes tâches habituelles, je devais également m'absenter pour tenter de commercialiser doucement ce que j'étais en train de faire. En général, je passais par la taverne et tentais de glisser quelques mots aux oreilles des personnes les plus susceptibles d'être intéressées par mon business. Malheureusement, je me rendais bien compte qu'il fallait que j'élargisse un peu le champ des personnes, qu'il fasse le tour de l'île, qu'il ravisse les oreilles des plus profiteurs, me faisant profiter par la même occasion. Je ne me targuais pas d'être le plus doué en affaires, mais j'avais quelques solides connaissances dans le domaine. Hé ! Encore heureux, si on ne veut pas se faire rouler dans la piraterie, il fallait des bases ! Bases que beaucoup n'avaient pas, heureusement pour moi, heureusement pour ceux qui en avaient. Bien souvent, les équipages les moins instruits étaient roulés. Tout dépendait de l'honnêteté et du capitaine, et du second, ainsi que de celui qui s'occupait des comptes.

Mais là n'est pas la question ! Enfin, un peu quand même. Mais loin de moins l'envie de vous ennuyer avec de pareils détails pendant encore bien des paragraphes. L'argent, l'argent... Un maître mot faisant tourner le monde, faisant tourner les têtes. La mienne en premier ! Pourquoi étais-je aussi vénal ? Aussi attiré par l’appât du gain ? Oh. Je ne sais pas. Probablement pour les magnifiques choses que les pièces d'or permettaient d'obtenir, en ce bas monde. Les femmes, les hommes pourquoi pas, aussi, le rhum, le paradis... Je ne comptais pas abandonner mon poste pour autant, même en devenant riche, bien au contraire. Être pirate me permettait de vivre ce que je voulais vivre : des aventures, et, en parallèle, amasser une fortune en compagnie de l'équipage et de mon capitaine. Mon capitaine, parlons-en : un homme que j'étais prêt à suivre jusqu'au bout du monde. D'un seul regard, il m'avait convaincu. Il n'y avait pas plus déterminé, plus intelligent et plus charismatique, j'en étais sûr. Me tenir à ses côtés était à la fois un honneur et un privilège. Il fallait toutefois prendre des pincettes, de temps en temps, et je n'étais pas le mieux placé pour ça. Mettre les pieds dans le plat, ça me connaissait mieux.

Quoiqu'il en soit, même si je comptais développer un petit commerce d'alcool illicite, je ne comptais pas abandonner mon rôle et ma place pour autant, au contraire. Voyez cela comme un bonus, un petit supplément : un arrondissement de fin de mois ! C'est pourquoi, en cette chaude après-midi, alors que nous étions sur l'île – enfin ! –, je me promenais au petit bonheur la chance sur le port. J'avais fait ce que j'avais à faire, déjà, ne restait à l'horizon que mes heures de libres. Heures que je ne comptais pas tout de suite passer à picoler, j'avais encore un peu de bouche à oreilles à préparer... Mais qui parle la gorge sèche ? J'attrapai vivement une petite gourde cachée dans le pan de ma veste et en but une, puis deux rasades. Allez, va ! Une troisième pour la route ! Ah ! On est déjà mieux ! Une fois rafraîchi, je repris ma route et m'adossai contre une barrière, près d'un ponton, réfléchissant à la manière de faire la promotion de mes mélanges inédits. (Heureusement, j'avais un bon professeur en la matière). Je ne pouvais pas me permettre de hurler ça comme un vulgaire marchand de poisson : d'une, on m'aurait reconnu, de deux je n'avais pas envie de m'égosiller. Je sortis une petite fiole de ce fameux nouveau mélange et un petit sourire naquit au coin de mes lèvres. D'une main, je lissai ma moustache et, sans plus attendre, abordai le premier passant.

Premier passant qui s'avéra être une passante. Aux allures plutôt sympathiques, si vous voulez mon avis. Humblement, je m'inclinai légèrement, comme un comédien l'aurait fait au devant de la scène, à la fois pour excuser d'avoir interrompu son cheminement que pour m'introduire :

« Madame, mademoiselle, vous voilà chanceuse aujourd'hui ! » commençai-je avec entrain. « J'ai dans cette main un échantillon exclusif d'un nouveau mélange d'alcool, encore jamais vu, jamais goûté, jamais découvert du grand public... Un délice, un élixir divin, digne de l'ambroisie tant citée ! … Sans exagérer une seule seconde, pas une seule ! » je bombai fièrement le torse et agitai, devant son nez, le contenu du petit flacon où un liquide transparent, quoiqu'un peu doré, émit un joyeux petit bruit d'eau contre les parois. « A prix exceptionnel ! Dégustation gratuite, bien évidemment ! ... » je m'approchai légèrement, et lui dis sur le ton de la confidence : « D'ailleurs si jamais vous pouviez en glisser deux trois mots autour de vous... » Je ponctuai ma phrase d'un clin d’œil appuyé.  « Ce serait une bonne action ! »
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
 

Yo, Ho, Ho, and a Bottle of Rum ! | Néisse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-