AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Oh, Queen of Peace || Cha
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Oh, Queen of Peace || Cha Empty
Message Sujet: Oh, Queen of Peace || Cha Oh, Queen of Peace || Cha EmptyVen 17 Juin 2016 - 16:30

Oh, Queen of Peace
Cha
feat.
Jud


 

 



 

 

Burn the witch. We know where you live. Red crosses on wooden doors and if you float you burn. Loose talk around tables abandon all reason, avoid all eye contact. Do not react. Shoot the messengers

Une simple rencontre. Quelques paroles échangées, un petit sourire ou deux et son jugement s’en était vu altéré. Jud regrettait amèrement désormais, il se sentait stupide et faible d’avoir baissé sa garde. Comme si avoir discuté avec une indienne et l’avoir trouvé plaisante pouvait modifier le reste des siens. Le pirate s’était fourvoyé, ô l’utopiste idiot. Désormais, il se retrouvait à quatre pattes au sol, la mâchoire couverte de son propre sang, le bout des doigts rouges à force de frotter frénétiquement son liquide vital qui s’écoulait de son nez et de sa bouche. Le pire dans tout ça, c’est que Jud les avait repérés ! En arrivant près de la pointe du crâne, son attention avait été attirée par un groupe d’individus.

Tout de suite, Jud avait compris qu’il s’agissait d’indiens. À leur accoutrement mais aussi à leur chevelure et à leur façon de dialoguer. En temps normal, le pirate se serait fait le plus discret possible et aurait attaqué tel un fauve enragé à la première occasion. Sauf que son esprit avait été corrompu par une rencontre étourdissante. Cha l’avait rendu plus faible, elle l’avait fait hésiter. Jud s’était demandé si ces indiens-là ne méritaient pas, eux aussi, une chance de survie. Alors, il leur avait tourné le dos. Tourner le dos à l’ennemi, erreur pathétique de débutant.

L’un d’eux l’avait repéré et l’avait attrapé par derrière, lui collant une lame sous la gorge. Quelques gouttes de sang avait coulé de son cou mais Jud était parvenu à se dégager de son emprise. Les trois autres étaient arrivés en courant, venant se joindre aux festivités. Une pluie de coups était alors tombée. Le pirate ne bénéficiait plus d’aucun effet de surprise et ses adversaires s’en donnaient à cœur joie. Des pieds lui martelaient l’abdomen, des poings se fracassaient contre son visage, créant dans sa bouche un arrière-goût métallique de sang. Jud était tombé mais ça ne les avait pas arrêtés. Les indiens avaient raison, ils se devaient de réagir de cette façon. Désormais qu’ils l’avaient encerclé, ils devaient le tuer. Parce que c’était comme ça qu’ils fonctionnaient et que Neverland trouvait son équilibre. Le trépas des uns et l’avènement des autres.

Sauf que Jud n’était pas prêt à crever comme un chien galeux, recroquevillé à même la terre. De sa main droite, il avait attrapé sa dague dissimulée dans sa botte et l’avait violemment plantée trois fois dans le torse de l’un de ses opposants. Un long hurlement de terreur jaillit alors des bois non loin. Le pirate n’accorda même pas à un regard à cette indienne qui venait probablement de voir son mari, son frère ou son ami d’enfance se faire massacrer. Il se releva, l’œil droit violacé et gonflé et la lèvre inférieure craquelée et sanguinolente. Sa dague à la main, Jud pencha légèrement la tête et fit face aux ennemis. Ils étaient encore trois en état de combattre mais le pirate n’avait pas dit son dernier mot.

Un premier se rua sur lui, animé de la rage d’avoir vu son ami se faire tuer sous ses yeux. Jud sentit son épaule percuta son ventre et son souffle fut coupé. Il fut plaqué au sol, à nouveau. L’indien lui administra plusieurs violents coups au visage avant que Jud ne contracte les abdos et ne prenne un large élan pour lui claquer son front dans le nez. Un filet de sang de l’adversaire coula d’entre les yeux de Jud jusqu’à son nez. Il l’essuya d’un revers de la main. Le loup de mer repéra vite le plus faible des deux adversaires restant, le seul qui tremblait légèrement en le voyant arriver. D’un large coup de pied au visage, il l’envoya rouler plus loin. Ne restait plus qu’un dernier ... un ultime indien à mettre hors d’état de nuire et ensuite, il achèverait sa basse besogne en repassant auprès de chacun pour les tuer. Jud n’avait pas voulu ça, il avait même tenté de l’éviter mais visiblement, l’inévitable porte bien son nom.

- T’aurais mieux fait de retourner faire des tresses à ta bonne femme plutôt que de venir me chercher des noises.

Jud fit tourner sa dague dans sa paume et se rua sur l’indien. Les deux hommes furent projetés au sol, le pirate cala les poignets de son ennemi sous les genoux et leva son arme. Son regard furibond planté dans celui du Piccaninny, il allait l’observer durant les dernières secondes de sa vie ...
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Oh, Queen of Peace || Cha Empty
Message Sujet: Re: Oh, Queen of Peace || Cha Oh, Queen of Peace || Cha EmptyMer 29 Juin 2016 - 17:30

Oh, queen of peace
Un long cri de terreur, elle sursaute, l’indienne et se relève d'un bond. Autour d’elle, elle a l’impression que l’atmosphère devient soudainement oppressante. Il se passe quelque chose de grave, elle peut le sentir, Cha’kwaina. Dans sa poitrine, son cœur se serre. Et si une de ses amies était en danger ? Elle ignore ce qui se passe, la brune. Il y a quelques minutes, elle s’est éloignée des autres femmes, afin de cueillir ces plantes qui l’empêchent de dépérir de jour en jour. Elle se retrouve alors séparée du reste du groupe et ne connait pas la cause de cette terreur. Sans se poser davantage de questions, elle laisse tomber au sol ce panier rempli de ces plantes vitales à ses yeux et s’élance dans la direction opposée, là où elle s’est séparée des autres indiennes. Lorsqu’elle arrive enfin face à elles, elle les retrouve en un seul et unique morceau, pourtant c’est la panique et l’effroi qu’elle peut lire sur leurs visages. Elle ouvre la bouche afin de leur demander ce qui se passe, Cha’kwaina, mais son attention est  aussitôt porté vers une bagarre, si tel est le bon mot… Sous ses yeux, un homme se fait marteler le visage de coups de poing et malgré tout le sang qui recouvre son visage, elle ne tarde pas à le reconnaître. Elle sent son cœur qui se serre à nouveau, c’est pour la vie du pirate qu’elle craint, l’indienne. Elle fait un pas vers l’avant, dans l’espoir de faire arrêter ce massacre, mais la main de Kimi l’empêche d’avancer. Devant elle, la scène change alors de caractère. C’est le pirate qui prend les devants sur les indiens. D’abord un coup de tête qui en plaque un au sol, ensuite un coup de pied, avant qu’il s’élance sur le dernier homme toujours debout. À nouveau, elle tente un pas vers l’avant, mais sa cousine l’implore de rester, la tenant toujours fermement par le poignet.

Nous les pirates, on tue les indiens. Et si tu crois que je suis différent des autres, tu te trompes. Les paroles qu’il a prononcés ce jour-là lui reviennent en tête. Elle n’a pas voulu le croire à ce moment, Cha’kwaina, mais les circonstances d'aujourd'hui la pousse au contraire. Devant ses yeux, c’est la vie de Nashoba qui est en jeu, Jud pourrait bientôt y mettre un terme. Alors qu’il immobilise l’indien au sol, il lève sa lame, prêt à l’enfoncer dans sa chair. C’est là qu’elle se dégage soudainement de l’autre indienne et bondit hors de sa cachette, la brune, le besoin de protéger les siens étant plus puissant que l’emprise de sa cousine sur elle. « Non ! » Sa voix se projette autour d’elle avec écho, alors qu’elle fait un pas dans sa direction, les bras tendus devant elle, afin de tenter de l’apaiser. Son regard à lui se lève vers elle. « Tu n’es pas obligé de faire ça. » Derrière elle, ses amies craignent pour sa vie, mais l’herboriste, elle a étrangement confiance en lui. Il a eu deux occasions de la tuer et il ne l’a pas fait, bien au contraire. Jud, il n’est pas une bête sauvage dépourvue d’humanité et elle le sait, la jeune femme. Avec elle, il sait se montrer doux, il sait se montrer humain, il ne lui fera pas de mal, elle en est convaincue. Ses yeux sont rivés sur lui, sur ce visage recouvert de sang et ces yeux d’un bleu glacial et déroutant. Elle doit l’empêcher de massacrer les siens, Cha’kwaina et tout ce qu’elle peut faire, c’est tenter de la convaincre. Peut-être saura-t-il l’écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Oh, Queen of Peace || Cha Empty
Message Sujet: Re: Oh, Queen of Peace || Cha Oh, Queen of Peace || Cha EmptySam 2 Juil 2016 - 10:02

Oh, Queen of Peace
Cha
feat.
Jud


 

 



 

 

Burn the witch. We know where you live. Red crosses on wooden doors and if you float you burn. Loose talk around tables abandon all reason, avoid all eye contact. Do not react. Shoot the messengers

Son sang en guise de peinture, la terre comme toile vierge. Les indiens semblaient vouloir repeindre la boue de pourpre. Le pirate ne pouvait les laisser faire, alors ils échangèrent les rôles. En quelques instants, Jud était passé de victime à bourreau. Cette fois, le vermeille coulait des peaux rouges. Ils l’avaient mis dans un sale état mais le loup de mer était encore bien assez capable de les exterminer un à un. Au loin, il entendait ces cris. Leurs compagnes, sans doute terrorisées, tiraillées entre le désir de s’enfuir et celui de voir leur époux triompher du vile pirate. C’était tellement plus simple de placer les choses de cette façon. Jud ne chercherait jamais à contredire ce jugement. Pour les indiens, tous les pirates étaient mauvais. Et vice versa.

Il coinça son dernier ennemi. Le pauvre bougre était à sa merci, complètement immobilisé, attendant que son âme ne rejoigne ses précieux esprits tant chéris. Jud ne lui ferait pas de cadeau, il n’était pas home à accorder une quelconque grâce. Pourtant, un hurlement se fit entendre dans son dos. Le loup de mer tourna la tête et ses yeux tombèrent sur elle. Cette indienne, la seule, l’unique peau rouge pour qui il serait capable de calmer ses pulsions sanguinaires. Elle le fixait, les yeux porteurs d’espoir, sans doute n’avait-elle toujours pas compris à qui elle avait affaire.

- Bien sûr que si, je suis obligé. La prochaine fois, ils pourraient tomber sur n’importe quel membre de mon équipage et l’étriper sans se questionner. Si je les laisse en vie, je leur laisse une chance de plus de nuire aux miens.

Cela fit sourire Jud. Alors voilà, ils avaient atteint ce point de non-retour dans leur petite relation malsaine et dénaturée. Ils avaient cru pouvoir s’entendre, pouvoir outrepasser les règles de Neverland en pactisant avec l’ennemi. Sauf qu’aujourd’hui, l’un devait sacrifier les siens pour sauver les autres. Chacun lutterait pour protéger ses proches, n’était-ce pas là le propre de l’humain ?

- N’essaie pas de t’interposer. Retourne voir tes amies, emmène-les loin d’ici et ne vous retournez pas. Celui-ci, n’ira plus nulle part.

Jud ne pouvait se laisser atteindre par les beaux yeux d’une indienne de passage. Il refusait de lui accorder tant de pouvoir sur lui, ce n’était pas comme ça qu’il fonctionnait. Sa liberté, il la chérissait et il refusait catégoriquement que qui que ce soit ait le moindre mot à redire sur ses actes et paroles. Le pirate observa son ennemi en souriant, celui-ci était piégé, impuissant, réduit à l’état de vermine coincée dans un traquenard.

- Tu protèges les tiens. Je protège les miens.

Sa lame se leva de nouveau. Cette fois, ce serait la fin de leur attachement éphémère.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Oh, Queen of Peace || Cha Empty
Message Sujet: Re: Oh, Queen of Peace || Cha Oh, Queen of Peace || Cha EmptySam 13 Aoû 2016 - 15:30

Oh, queen of peace
« Bien sûr que si, je suis obligé. La prochaine fois, ils pourraient tomber sur n’importe quel membre de mon équipage et l’étriper sans se questionner. Si je les laisse en vie, je leur laisse une chance de plus de nuire aux miens. » Il sourit, le pirate. Pas de ses sourires moqueurs qu'elle a déjà vus, celui-là est beaucoup plus sombre, beaucoup moins humain. Elle comprend ses paroles, elle les assimiles parfaitement, mais elle a tendance à croire qu'il y a toujours une meilleure option, Cha'kwaina. Elle ne peut pas le laisser massacrer ses amis, peu importe la raison qui le pousse à le faire. Nashoba, Anoki... Ils ne méritent pa de rejoindre les esprits aussi tôt. « N’essaie pas de t’interposer. Retourne voir tes amies, emmène-les loin d’ici et ne vous retournez pas. Celui-ci, n’ira plus nulle part. » Désormais, ses yeux perçants se détournent d'elle, c'est Nashoba qu'il regarde à présent, un sourire sur les lèvres. L'indien est sa proie et il ne compte pas partir en le laissant en vie, le pirate. Elle le sait, la brune et elle ne peut pas baisser les bras. « Tu protèges les tiens. Je protège les miens. » Il lève à nouveau sa lame, prêt à lui retirer sa précieuse vie. Elle ne peut pas le laisser faire ça, Cha'kwaina, non elle ne le peut tout simplement pas. C'est dans la nature des pirates de tuer les indiens et vice-versa, mais elle ne l'accepte pas, la guérisseuse, ce n'est qu'un ramassis de conneries et rien d'autre. Elle en a marre de ce monde où les gens essaient toujours de s'entretuer. La paix, l'harmonie, voilà ce qui serait beaucoup plus simple pour tout le monde, mais les gens se battent contre. Les gens aiment la douleur, voir les autres souffrir et c'est ainsi. Elle n'est cependant pas de cet avis. Elle déteste voir le mal autour d'elle, elle déteste voir les gens souffrir et encore plus les faire souffrir elle-même.

« Jud ! » Elle cri son prénom afin d'attirer son attention, une nouvelle fois, l'indienne. Avouons-le, elle n'a pas beaucoup de ressource en ce moment. Elle n'a qu'elle-même, que sa présence et sa voix. Elle n'a aucun autre moyen de l'arrêter, même si elle avait une arme sur elle. Elle s'approche de nouveau, plus rapidement cette fois et elle se pose devant lui et devant l'homme qu'il s'apprête à tuer. « Je t'en supplie, ne fais pas ça. » Est-ce l'hésitation qu'elle peu lire dans ses yeux ? Sinon sa lame aurait déjà léchée la peau de Nashoba, non ? Serait-ce la présence de l'indienne qui le fait hésiter ? Elle n'en sait rien, Cha'kwaina, mais qu'importe ! Son regard à elle est plongé sur son visage à lui, ses yeux l'implorent, le supplient de laisser la vie sauve à son ami. En ce moment, ses amies craignent pour sa vie, Nashoba aussi, elle l'a vu à son regard. Il voudrait qu'elle vire les talons et qu'elle fuit, mais ça, elle ne le fera pas. Elle n'a pas peur de Jud, peu importe la folie qui anime ses traits à cet instant. Il ne lui fera aucun mal, elle en a la certitude. Il hésite, signe qu'elle a encore du chemin à faire, encore des paroles à prononcer. D'un moment à l'autre, il pourrait enlever la vie de l'indien,

« Jud... » Sa voix est douce, tout ce qu'elle désire, c'est le résonner. Elle se baisse, l'indienne, elle se met à sa hauteur. « Tu m'as dit que je pouvais te considérer comme l'exception. Prouve-le, Jud. Par pitié, ne le tue pas. » Sa voix est tout aussi douce, c'est un murmure, un chuchotement. Il doit l'écouter, il doit se calmer, sans quoi elle ne lui pardonnera jamais. Sans quoi elle ne se le pardonnera jamais, Cha'kwaina. Elle compte sur cette douceur qui lui est bien propre, sur ce visage persuasif qui lui appartient. Elle reste calme, l'indienne, malgré le stress qui l'envahi, le stress qui tente à faire légèrement trembler son corps. Sous un tel stress le mal qui la gruge essaie de refaire surface et elle ne désire pas en arriver là, l'indienne. Quoi que... ça pourrait peut-être faire rejaillir le côté protecteur du pirate et peut-être bien le faire oublier Nashoba, un instant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Oh, Queen of Peace || Cha Empty
Message Sujet: Re: Oh, Queen of Peace || Cha Oh, Queen of Peace || Cha EmptyLun 15 Aoû 2016 - 12:24

Oh, Queen of Peace
Cha
feat.
Jud


 

 



 

 

Burn the witch. We know where you live. Red crosses on wooden doors and if you float you burn. Loose talk around tables abandon all reason, avoid all eye contact. Do not react. Shoot the messengers



Une vie entre ses paumes, une existence qu'il s'apprêtait à achever. Il ne le voulait pas, il le devait. Sous le regard médusé d'une audience dont il aurait préféré se passer. Jud se sentait bourreau alors qu'il n'avait jamais demandé à se retrouver dans cette situation. Bien au contraire, il avait pour une fois, véritablement évité l'affrontement. Mais l'appel du sang semblait retentir contre ses tympans même quand il tentait de s'en éloigner. Le pirate avait prévenu l'indienne, elle savait désormais qu'en restant, elle s'exposait à un spectacle bien funeste.

Pourtant, elle refusa de partir. La facilité, elle ne semblait pas connaître. Au lieu de ça, elle hurla son prénom. Quelques syllabes enchanteresses qui, sortant de sa bouche à elle, avait un effet plus intense qu'il ne l'aurait voulu. Jud ne releva pas les yeux vers Cha, il savait qu'elle exercerait de ce pouvoir naturel qu'elle avait sur lui. S'il plongeait le regard dans les iris plein de naïveté et d'espoir de la belle, alors ça en serait fini de sa motivation et il baisserait les armes. Et sans doute devait-elle en être consciente l'indienne, car elle se pencha pour venir à leur hauteur. Cha le chercha du regard mais Jud la fuyait, tâchant de ne pas tomber dans ce piège qu'elle lui tendait.

À nouveau, elle susurre son prénom. Elle s'approche encore. Jud sentait la lame devenir plus fragile, moins déterminée. Cha l'implorait, l'indienne aurait été prête à tout, visiblement, pour protéger les siens. Cette barrière indestructible qui les séparait, se matérialisait encore une fois. Lui, lutterait pour sa survie et Cha lutterait pour la sienne et celle de sa tribu. Jud savait qu'ils fonçaient droit dans le mur en espérant pouvoir entretenir une relation positive, tout les prédestinait à s'entretuer, tôt ou tard. Malgré tout, Cha était sous ses yeux, son regard de biche meurtrie posé sur lui. Elle attendait de lui qu'il abandonne tout, qu'il laisse partir l'indien et que tout le monde reprenne sa vie comme s'il ne s'était rien passé. Jud se redressa et laissa l'homme s'enfuir. Il tenait toujours l'arme à la main et cette fois, il se tourna vers Cha, son regard se faisait plus dur que jamais. Il lui en voulait terriblement.

- Tu lui as sauvé la vie.

Jud secoua la tête négativement. Il détestait cette emprise ridicule qu'elle avait sur lui, elle n'était qu'une indienne parmi tant d'autres ... et pourtant, elle parvenait à le manipuler à sa guise. Le pirate ne le supportait pas. Il redressa le regard sur elle et la fusilla littéralement de ses yeux noirs.

- Maintenant nous saurons tous les deux que tout le sang que ton ami ira verser à l'avenir, coulera sur tes mains. Tu portes la responsabilité de ses actes ...

Le pirate ne pouvait prétendre avoir le même attachement à son équipage que Cha avait pour sa tribu. Elle était née parmi eux, elle les côtoyait depuis toujours et ils formaient une sorte de famille. Pour Jud, c'était différent. Il avait récemment changé d'équipage et bien qu'une sorte de lien les unissait, les poussant à se protéger les uns les autres, Jud ne les considérait clairement pas comme sa famille. Ils auraient plutôt été des alliés que des proches. Qu'importe, Nashoba n'était pas bien vieux, il tuerait encore à l'avenir et chacune de ses victimes, serait l'oeuvre de Cha.

- Je suppose que tu dois être ravie. T'as obtenu ce que tu voulais. Vous avez gagné, j'ai perdu.

Jud observa les autres indiens qui restaient à une distance raisonnable, ne voulant sûrement pas laisser Cha seule avec le pirate. Elle était parvenue à le faire abandonner mais il restait une menace mortelle à leurs yeux. Et ils avaient bien raison.

- Tu devrais retourner voir les tiens. C'était une mauvaise idée de se parler. On ne devrait plus se revoir, jamais.

Il détourna le regard. Jud continuerait à rechercher un remède à ce mal qui la tiraillait mais il refusait qu'une indienne détienne autant de pouvoir sur lui et ses actes. Une faiblesse, voilà ce qu'elle était capable de créer chez lui. C'est pourquoi, le pirate se devait de mettre un terme immédiat à leurs échanges.


© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Oh, Queen of Peace || Cha Empty
Message Sujet: Re: Oh, Queen of Peace || Cha Oh, Queen of Peace || Cha EmptyVen 26 Aoû 2016 - 16:06

Oh, queen of peace
Son coeur bat à vive allure contre sa cage thoracique. Elle a peur pour la vie de son ami, Cha'kwaina, certainement pas pour la sienne. Elle est prête à tout pour protéger les siens, cette grande famille qu'elle a toujours connue. Il y a peu de chance pour que ses paroles aient un impact positif sur le pirate, mais ça ne l'empêche pas d'y croire, l'indienne. Et si de simples mots ou une simple présence pouvait changer la volonté d'un homme ? Elle y compte bien, Cha'kwaina, car c'est son ultime espoir. Elle sait qu'il hésite, qu'il n'ose pas poser ses yeux sur elle et c'est bon signe. Il pourrait tuer Nashoba en une fraction de seconde, mais il ne le fait pas. Elle le fait hésiter, la brune, mais elle ne sait pas vraiment pour qu'elle raison. Entre eux, il y a ce lien, encore éphémère, mais bien présent. Ils ont échangés quelques paroles et le courant est bien passé entre eux, malgré ce qu'ils sont tous les deux. Ce courant pourrait mener à quelque chose de chaotique, surtout après cet échange. Parce que ce sont toujours les siens qui passeront avant tout, car ils sont sa tribu, sa famille.

Il se relève, Jud, laissant Nashoba fuir et ce qu'elle ressent est un soulagement infini, Cha'kwaina, malgré le regard sombre et dur que le pirate pose sur elle. Il est en colère et elle peut le comprendre, la brune, cependant ça ne l'empêche pas d'avoir cet énorme frisson qui lui traverse l'échine sous ce regard lourd de sens. « Tu lui as sauvé la vie. » Elle se relève, l'indienne, doucement, son regard rivé sur lui. C'est de la reconnaissant qu'il peut lire dans ses yeux, s'il si arrête, mais elle a l'impression que ce n'est pas le cas, Cha'kwaina. Son regard est assassin, il la fusille de ses yeux d'un bleu aussi froid que la glace. « Maintenant nous saurons tous les deux que tout le sang que ton ami ira verser à l'avenir, coulera sur tes mains. Tu portes la responsabilité de ses actes... » Ce qu'il dit est vrai en un sens, mais elle est prête à payer le prix, l'indienne. Nashoba n'est pas de ceux qui tuent n'importe quel être vivant pour le plaisir, mais il est vrai qu'il n'épargne aucun pirate. Malgré son désir de paix, elle préfère égoïstement savoir son ami en vie et prêt à massacrer des loups de mer que de le voir lui-même sans vie. Surtout s'il est tué de la main d'un pirate en qui elle a aveuglement confiance. Elle est prête à avoir les mains tâchées de sang, si c'est pour sauver l'un des siens, Nashoba, particulièrement. « Je suppose que tu dois être ravie. T'as obtenu ce que tu voulais. Vous avez gagné, j'ai perdu. » Les yeux du pirates passe de la brune au reste de la tribu. Aux yeux de l'indienne, ce n'est pas une question de gagner ou de perdre. La vie n'est pas un jeu, même si entre les mains des hommes elle tente à le devenir. Il croit aoir perdu, pourtant il y gagne quelque chose qu'il ne saisit pas encore. La gratitude de la brune, mais plus important encore: de l'humanité. Il n'est pas une bête sauvage, Jud, qu'une homme qui a souffert dans la vie et qui a perdu beaucoup de choses. Mais aujourd'hui, il n'a pas perdu, peut-être le réalisera-t-il un jour.

« Tu devrais retourner voir les tiens. C'était une mauvaise idée de se parler. On ne devrait plus se revoir, jamais. » Il veut qu'elle parte, qu'elle tourne les talons, mais elle n'en a pas envie, Cha'kwaina, pas ainsi, pas dans ces circonstances. Entre eux, il n'y a rien, que ce lien indéfini qu'elle ne saisit pas bien encore et qui s'est sans doute fracassé suite aux événements d'aujourd'hui, mais elle se sent incapable de partir sans lui adresser quelques paroles. C'est seule à seul qu'elle désire lui parler et non devant les oreilles indiscrètes des siens. Seulement, ils ne partiront pas sans elle aussi facilement. Ils ne voudront pas la laisser seule avec un pirate qui vient de tenter de massacrer tous les hommes ici présents. Elle doit donc oublier l'idée de lui parler en tête à tête, l'indienne. Ses yeux sont rivés sur lui, elle ne le délaisse pas, c'est la douceur qui imprègne ses traits, comme à son habitude.

« Je sais que tu ne l'entends pas de la même façon que moi. Tu pense avoir perdu... mais malgré tout... merci, Jud. Merci... » Elle est sincère, la guérisseuse, même s'il ne veut pas attendre ses remerciements. Il aurait pu tuer Nashoba devant ses yeux, mais il ne l'a pas fait et pour ça, elle lui en est reconnaissante, l'indienne. Elle n'aurait pas supportée qu'il lui retire sa précieuse vie devant elle et elle lui en aurait voulu, Cha'kwaina, atrocement voulu. D'ailleurs, elle devrait lui en vouloir, pour cette vie qu'il a pris, cet indien cloué au sol et inanimé de toute vie... Mais pour l'instant, c'est le soulagement de voir les autres en vie qui l'anime. Cha'kwaina, elle n'a pas vu le début de l'affrontement, elle n'a pas vu qui a lancé l'assaut, elle ne peut pas le blâmer de suite sans savoir ce qui s'est réellement passé. Une part d'elle ne désire pas lui en vouloir, elle arrive à voir quelque chose de bon en lui, même si elle ne le connait pas beaucoup, l'indienne. Elle ne veut pas croire qu'il est perdu, parce qu'il vaut mieux que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Oh, Queen of Peace || Cha Empty
Message Sujet: Re: Oh, Queen of Peace || Cha Oh, Queen of Peace || Cha EmptyDim 28 Aoû 2016 - 16:03

Oh, Queen of Peace
Cha
feat.
Jud


 

 



 

 

Burn the witch. We know where you live. Red crosses on wooden doors and if you float you burn. Loose talk around tables abandon all reason, avoid all eye contact. Do not react. Shoot the messengers



La culpabilité d'avoir laissé l'indien partir se mêlait au soulagement de ne pas l'avoir massacré sauvagement, au risque d'éclabousser de son sang le doux visage de Cha'kwaina. Ses poings tremblent, ses dents mordillent sa lèvre inférieure, ses paupières se ferment. Le pirate regrette déjà. Depuis la perte de ses petites soeurs, plus personne n'a jamais eu un quelconque pouvoir sur lui. Qu'on égorge ses confrères d'équipage sous ses yeux et tout au plus, il ressentait de la colère mais aucune tristesse. Perdre Cha ou perdre ce regard plein d'espoir qu'elle posait sur lui, ça, ça l'aurait rendu triste. Il était donc urgent d'y mettre un terme.

Cha s'approcha légèrement et sans surprise, elle le remercia. Jud aurait voulu qu'elle s'en aille tout de suite, qu'elle parte quand il lui avait demandé de le faire car désormais qu'elle était restée, il sentait la colère monter. L'indienne n'avait rien compris. Elle pensait sincèrement que cette scène pathétique où il avait laissé la vie sauve à son ennemi, n'était pas une défaite. Si seulement la belle pouvait savoir à quel point elle avait tort. Jud releva les yeux pour les planter dans ceux de l'indienne, refusant catégoriquement que son regard de biche le déstabilise une seconde de plus. L'homme s'approcha rapidement et la saisit par les bras, sans lui faire mal mais avec assez de poigne pour qu'elle comprenne que ce qu'il avait à lui dire était sérieux.

- Si tu savais ce que j'en ai à foutre de tes remerciements ...

Jud secoua la tête de gauche à droite. Il savait qu'il allait la déstabiliser et qu'elle ne comprendrait sûrement pas sa réaction. C'était bien là le problème, les deux êtres réfléchissaient de façon diamétralement opposée. Elle était la paix, il était la guerre.

- Tu comprends rien ... vraiment rien. Avant que t'arrive, je l'aurai saigné comme un porc ton copain et sans me poser de questions. Maintenant, je le laisse partir avec quelques plaies que tu vas vite soigner dès que vous serez de retour chez vous.

Il lâcha Cha et se recula de plusieurs pas, Jud n'était pas très fort pour exprimer ce qu'il ressentait ou pour mettre des mots sur des émotions. En général, pour extérioriser sa colère, il frappait. Pour la tristesse, il frappait. Pour la joie, il buvait. Mais pour traduire sa pensée à l'indienne, il ne pouvait procéder de la même manière, il fallait qu'il s'essaie à l'expression. C'était une tâche beaucoup plus dure qu'il ne l'avait pensé. Lui qui pourtant était si doué pour hurler des vérités sans mâcher ses mots, les syllabes semblaient s'être envolées tout à coup.

- T'as tout foutu en l'air ... à chaque fois que je croise un indien, je pense à toi. Je me demande s'il est pas de ta famille, si c'est pas le frère dont tu m'as parlé qui cherche à t'aider et je me dis que je peux pas les tuer. Et si je les tue pas, c'est eux qui me tueront.

Jud donna un large coup de pied dans un rocher qui avait eu la mauvaise idée de traîner là. Il sentait que sa colère se transformait en autre chose, le pirate finit par abandonner. C'était trop dur de tourner autour du pot et de chercher à lui faire comprendre un message qu'il ne parvenait à véhiculer. Brusquement, il se retourna et s'approcha de Cha pour se poster juste devant elle.

- Dès que je vois une peau rouge je pense à toi, dès que je vois des cheveux noirs je pense à toi. Je pense à toi tout le temps, partout, avec n'importe qui. Et je peux pas, ça me rend faible. Faut vraiment que tu partes, vite, loin et pour toujours.

Le pirate passa un bras autour de la taille de l'indienne et l'attira violemment contre son torse, il plaça une main à l'arrière du crâne de Cha et poussa son visage vers le sien. Ses lèvres agressèrent celles de l'indienne et les embrassèrent avec passion et sauvagerie, les seuls traits de caractère qui le définissaient. Jud serra la belle contre lui mais son étreinte avait quelque chose de plus doux que jamais, il ne la retenait pas, il l'enlaçait. L'homme finit par se détacher d'elle et s'éloigner d'un pas. Il savait bien que ses amis étaient derrière eux et qu'ils interprèteraient la scène de façon bien différente de ce qu'il se passait réellement. Ses mains tremblaient encore plus que lors du combat, Jud avait peut-être fait une erreur en restant auprès d'elle le jour où elle était tombée. Les autres pirates avaient fuis, prétendant qu'elle était une sorcière et qu'ils devaient s'éloigner. Il était resté mais aujourd'hui, Jud avait l'impression d'être ensorcelé. Peut-être avaient-ils raison au fond ...


© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Oh, Queen of Peace || Cha Empty
Message Sujet: Re: Oh, Queen of Peace || Cha Oh, Queen of Peace || Cha EmptyMar 6 Sep 2016 - 23:24

Oh, queen of peace
On pourrait croire qu'elle est courageuse, la belle indienne, pourtant la vérité est toute autre. Elle est inconsciente du danger, elle a trop confiance en cet homme et pourtant, elle le connait si peu. Jud, il est un pirate, de ceux à l'allure dure, au regard sombre et qui dit tuer les indiens. Il est de ceux au regard bestial, de ceux qui semble perdent le contrôle. Elle le voit, elle le sait, mais elle sait également qu'il ne lui veut aucun mal. Là vient son regain de courage, là vient cette facilité à venir vers lui et à s'interposer. Là vient son inconscience, sa trop grande confiance en lui. Elle le connait si peu, mais elle le connait assez bien pour savoir qu'il serait incapable de lui faire du mal, de la blesser. Avec elle, il n'est pas de ces hommes bestiaux et ça, elle l'a retenue, dès leur première rencontre. C'est ce qui la pousse à s'approcher et à se tenir droit devant lui, malgré ce regard sombre. Il ne veut pas qu'elle soit là, il veut qu'elle tourne les talons et qu'elle s'enfuie avec les siens, mais elle ne l'écoute pas. Plutôt que ça, elle le remercie. Il est en colère, Jud, l'air sur son visage l'invite à prendre ses jambes à son cou, mais elle n'en fait rien. Il lève le regard, il vient planter ses yeux dans les siens, l'air sérieux, l'air dur. Rapidement, il s'approche et la saisit par le bras. Vu la colère qui s'échappe de son visage et de tous ses mouvements, il pourrait lui faire mal, s'il le désirait, mais malgré la colère, il se retient. Sa poigne est ferme, mais pas assez pour lui faire mal. Une fois encore, ça lui confirme une chose: Jud, il tient à la préserver, il ne veut pas la faire souffrir.

« Si tu savais ce que j'en ai à foutre de tes remerciements... » Il secoue la tête de gauche à droite, l'air dur. Il veut lui faire passer un message, il cherche à lui faire comprendre ce qu'il est réellement: un pirate, une canaille... Il se montre dur envers elle, il veut la froisser, la déstabiliser et ça fonctionne... quelque peu. Elle est attentive, elle écoute. Son regard est posé sur lui, l'air sérieux à son tour. « Tu comprends rien... vraiment rien. Avant que t'arrive, je l'aurai saigné comme un porc ton copain et sans me poser de questions. Maintenant, je le laisse partir avec quelques plaies que tu vas vite soigner dès que vous serez de retour chez vous. » Elle le comprend, Cha'kwaina, mais ce qu'elle comprend plus difficilement, c'est la colère qu'il a envers elle. Elle l'a empêché de tuer l'un des siens, c'est bien vrai, il lui en veut pour ça, mais c'est lui qui a laissé filer Nashoba, lui et personne d'autre.

Jud, il la lâche et fait plusieurs pas vers l'arrière. Elle est toujours aussi immobile, l'indienne. Elle a l'impression qu'il n'a pas terminé, l'impression qu'il a encore des mots à dire, des reproches à lui faire. Elle l'observe, le regard sérieux, mais le visage ouvert. Elle ne se referme pas, elle attend tout simplement. « T'as tout foutu en l'air ... à chaque fois que je croise un indien, je pense à toi. Je me demande s'il est pas de ta famille, si c'est pas le frère dont tu m'as parlé qui cherche à t'aider et je me dis que je peux pas les tuer. Et si je les tue pas, c'est eux qui me tueront. » Il est toujours en colère, si bien que la colère le force à donner un violent coup de bien dans un pauvre rocher qui se trouve près de lui. Elle sursaute, la brune, elle qui déteste la violence, elle qui déteste ce sentiment de colère. Elle sursaute, mais reste là, immobile. Elle n'a pas vraiment le temps de réfléchir, pas le temps de parler, que brusquement, il se retourne et s'approche d'elle. Jud, il se retrouve tout près. « Dès que je vois une peau rouge je pense à toi, dès que je vois des cheveux noirs je pense à toi. Je pense à toi tout le temps, partout, avec n'importe qui. Et je peux pas, ça me rend faible. Faut vraiment que tu partes, vite, loin et pour toujours... » Une fois encore, elle a à peine le temps de réfléchir aux paroles qu'il vient de prononcer, qu'il la saisit par la taille et l'attire contre lui avec violence. Sa main se plaque alors derrière sa tête et il pousse son visage vers le sien, venant lui voler un baiser qu'elle n'a offert à personne, depuis la mort de son mari. Cependant, elle ne tente pas de reculer, l'indienne, elle ne tente pas de s'éclipser, ses lèvres répondent aux siennes avec inconscience. Il la sert contre lui, Jud, avec plus de douceur qu'elle aurait pu le croire, avant de se détacher et de faire un pas vers l'arrière.

Cha'kwaina, elle reste immobile, ses yeux sombres rivés sur lui. Elle est surprise, l'indienne, extrêmement surprise, au point où elle ne sait pas quoi dire. C'est brouillon dans son crâne, elle n'a pas détestée ce vol de baiser, bien au contraire, mais elle ne sait plus comment réagir, elle qui est toujours si calme et sûre d'elle-même. Elle est déstabilisée, l'indienne, plus qu'elle le voudrait. Cette scène sonne comme des adieux à ses yeux, pourtant ce n'est pas ce qu'elle désire. Elle ne comprend pas ce qu'elle éprouve à son égard, tout ce qu'elle sait, c'est qu'il ne la laisse pas indifférente. Elle est attirée vers lui, elle se soucie de lui, mais elle ne saurait dire pourquoi. Elle le connait si peu encore, c'est quelque chose qui ne s'explique pas, mais qui pourtant est bien réel. Il pense à elle et il a l'impression qu'elle le rend faible, c'est pourquoi il veut qu'elle parte. Il a peur, Jud et l'indienne, elle sait où mène la peur. C'est de là que vient cette colère, cette frustration et maintenant, elle comprend mieux. Ils sont deux êtres extrêmement différents, ils pensent de façons contradictoires et pourtant, ils s'attirent. S'il désire la voir partir et pour toujours, qui est-elle pour faire le contraire ? D'ailleurs, c'est sans doute mieux ainsi, non ? Elle est une indienne, lui un pirate, ils sont différents, peut-être trop et malgré ses sentiments mitigés envers lui, cette attirance, elle ne peut pas l'empêcher de partir.

« Si c'est vraiment ce que tu désire... Je ne te rendrai pas faible plus longtemps... » Elle esquisse un léger sourire, avant de détacher son regard du sien et de lui faire dos. Un pas, deux pas puis un dernier, avant qu'elle se tourne à nouveau vers lui. « Mais si tu change d'avis, Jud, tu sais où me trouver. » Elle lui accorde un dernier sourire, avant de se retourner et de faire face aux siens. C'est sans surprise qu'elle voit des visages consternés, des visages surpris. Mais ça, elle s'en fiche, Cha'kwaina. Elle a toujours été libre, l'indienne, toujours été différents de tous les autres. Et puis, ils ne connaissent pas toute l'histoire et d'ailleurs, elle devra la leur raconter, cette histoire. Mais pas maintenant, pas tant qu'il est encore là. Cha'kwaina, elle part parce qu'il lui demande, mais peut-être aussi parce qu'elle a peur, elle aussi. Elle ressent des sentiments qu'elle ne comprend pas vraiment à son égard, mais elle est loin d'être idiote, la brune, ce qu'elle ressent n'a rien d'innocent. Elle se sent attirer vers lui, comme un aimant attire le fer. Elle n'a pourtant pas l'habitude de fuir, la guérisseuse, c'est pourquoi elle ne s'en rend même pas compte. Mais lui et elle, ça pourrait faire bien plus que des flammèches. Elle s'en va doucement, Cha'kwaina, pour être honnête, elle n'aime pas lui tourner le dos, elle n'en a pas envie. Mais que peut-elle faire d'autre ? Que peut-elle dire de plus ? Il est bien décidé à la voir partir, malgré le baiser et l'étreinte qu'il vient de lui voler. Ça serait une bien mauvaise idée de se retourner, non ? Pourtant, ce n'est pas l'envie qui manque et c'est pourquoi sa démarche se fait lente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Oh, Queen of Peace || Cha Empty
Message Sujet: Re: Oh, Queen of Peace || Cha Oh, Queen of Peace || Cha EmptySam 10 Sep 2016 - 14:13

Oh, Queen of Peace
Cha
feat.
Jud


 

 



 

 

Burn the witch. We know where you live. Red crosses on wooden doors and if you float you burn. Loose talk around tables abandon all reason, avoid all eye contact. Do not react. Shoot the messengers



Sentir la peau de Cha contre la sienne, ses lèvres posées sur sa bouche, Jud en avait eu envie depuis le début de leur conversation. C'était même une pensée interdite qu'il s'efforçait de repousser encore et encore malgré les tentatives de celle-ci pour s'immiscer dans son crâne. Le pirate devait se rendre à l'évidence, il ne ferait que bousiller leur relation et peut-être pire ... la bousiller elle. Jud la lâcha et s'écarta. Cha n'eut pas de réaction explosive, elle sembla plutôt sous le choc. Durant un instant, il la vit réfléchir. Sans doute devait-elle le poids des paroles que l'homme lui avait lancé.

Finalement, l'indienne capitula. Elle concéda à se retirer, s'éloignant de quelques pas. Jud l'observa s'en aller sans tenter de la retenir, sans d'ajouter un mot. Il le fallait. Cette séparation, cet adieu était nécessaire. Pour leur bien à tous les deux, ils devaient aller mener leur vie loin l'un de l'autre. Même Cha semblait s'en être aperçue. C'est tout du moins ce qu'il croyait avant qu'elle ne s'arrête et ne lui rappelle qu'il pourrait toujours retrouver sa trace.

Le pirate ne répondit rien mais haussa vaguement les épaules. Jud savait ce qu'il lui restait à faire. Ce ne serait pas forcément ce qu'il aurait envie de faire mais le forban devait penser à son propre futur et surtout à celui de Cha. Sa tribu n'apprécierait pas qu'elle traîne avec l'ennemi et tôt ou tard, ils finiraient par le lui reprocher. De plus, Jud lui attirerait toutes sortes de problèmes. Il était doué pour ça, faire imploser toutes les bonnes choses qui lui arrivait dans la vie.

Cha ralentit l'allure de son pas tandis qu'elle avançait vers les siens. Jud avait presque l'impression qu'elle pouvait s'arrêter ou se retourner à tout moment. Le pirate en aurait eu envie mais qu'auraient-ils bien pu faire ensuite ? Quel avenir auraient-ils eu tous les deux ? L'homme baissa la tête, observant ses mains salies par le sang de l'indien. Sa mine se renfrogna davantage. Jud se détourna à son tour et commença à faire quelques pas. Mieux valait s'en aller, mieux valait s'en retourner à son quotidien.

Ses mains s'apprêtaient à toucher les feuilles devant lui et déblayer le chemin quand Jud se retourna, observant la silhouette de Cha qui ne s'était pas encore assoupie dans la nature. Il aurait voulu lui dire quelque chose, la retenir. Au lieu de quoi, il secoua la tête et repartit dans la direction opposée. Cette fois, chacun retrouverait les siens. Mais Jud savait que cette histoire n'était pas achevée, un prochain chapitre restait à écrire ....

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Oh, Queen of Peace || Cha Empty
Message Sujet: Re: Oh, Queen of Peace || Cha Oh, Queen of Peace || Cha Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh, Queen of Peace || Cha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-