AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 tous les chemins mènent au rhum ⊹ (thorkel).
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


tous les chemins mènent au rhum ⊹ (thorkel). Empty
Message Sujet: tous les chemins mènent au rhum ⊹ (thorkel). tous les chemins mènent au rhum ⊹ (thorkel). EmptyMer 6 Avr 2016 - 19:42

tous les chemins mènent au rhum
C'est si étrange, cette sensation de liberté, l'impression de pouvoir faire ce qu'elle a envie de faire, Emérya, sans redouter les foudres de sa très chère mère. Elle se sent légère, libre de ses propres décisions, mais malgré tout, la situation reste des plus étranges à ses yeux. Elle à peine à croire qu'elle est partie, peine à croire qu'elle la laisse seule avec sa propre conscience. L'espace d'un instant, elle l'imagine là, quelque part, tout près à surveiller ses moindre faits et gestes, comme pour la tester. Cependant, elle sait que ce n'est pas le cas, Emérya. Sa mère est bel et bien partie, ayant besoin de s'éloigner, d'affronter ses propres démons. Elle se sent libre, la jeune sirène, mais elle ressent une pointe d'insécurité. C'est la première fois qu'elles se retrouvent si loin l'un de l'autre. C'est la première fois qu'elle ne peut compter que sur elle-même. C'est étrange, peu réconfortant, mais elle sait qu'elle en a besoin. C'est ce qu'elle demande depuis si longtemps et maintenant qu'elle y fait face, elle sent cette crainte au fond de sa poitrine. Pas de peur, que la crainte. Et si elle ne revenait jamais ?

La brune secoue vivement la tête, éloignant ses pensées de son crâne. Tout ce dont elle a besoin, c'est de faire cette  coupure entre sa mère et elle et c'est ce qui se réalise doucement. Elle n'est partie que depuis une seule journée, Rheïane. La sirène ne sait pas quand sa mère reviendra et ce besoin de vivre par elle-même est oppressant, malgré les craintes. Elle veut lui prouver que même sans sa protection, elle peut vivre. Elle n'est pas une poupée de porcelaine qu'on peut briser en un claquement de doigts et elle est moins insouciante que sa génitrice le pense... du moins, c'est l'impression qu'elle a. La nuit est toujours constante sur le pays imaginaire, mais elle sait parfaitement que la matinée a céder sa place au soir. Elle a envie de sortir, de tester ses propres limites, de découvrir la vie telle que le ferait une jeune femme de son âge. Elle a envie de visiter les recoins qu'elle ne connait pas, de rencontrer des gens qui lui sont inconnus. La taverne qui se trouve dans la Cité de l'Aveugle, pour exemple.

D'un pas léger, elle s'avance en plein coeur des ténèbres, Emérya, ses yeux mirant les alentours. Les rues ne sont pas très animées, mais ça ne la gêne pas, elle n'en est pas étonnée, vu l'obscurité constante sur l'île. Les gens ne doivent plus sortir aussi souvent, ils doivent mélanger soir et matin et c'est tout à fait compréhensible. Devant ses iris clairs se dresse le lieu qu'elle cherche, cette taverne où elle n'a jamais mis les pieds. Elle a envie d'y jeter un oeil, tout simplement, par curiosité. Sa main s'appuie contre la porte, elle la pousse doucement, mais une voix derrière elle l'a fait sursauter. Emérya, elle fait volte-face, mais rien, il n'y a personne. Sourcils froncés, elle tend l'oreille et c'est à ce moment qu'elle l'entend de nouveau. Une voix masculine non-loin d'elle, provenant du côté gauche du bâtiment. Curieuse, elle s'y faufile, cherchant des yeux cette voix étrangère, sans même savoir pourquoi elle cherche à en connaître le propriétaire.

Dans la pénombre, elle l'aperçoit. Un homme à la chevelure claire qui semble chancelant sur ses jambes, mais qui marche et marche encore, déblatérant des propos qui lui semblent incohérents. À nouveau, elle fronce les sourcils, Emérya et fait quelques pas vers lui. Ce jeune homme a trop bu, c'est d'une évidence, même pour la jeune naïade qui ne connait pas trop bien l'alcool. Sa mère lui dirait de passer son chemin, mais elle n'est pas là pour lui dire et aujourd'hui, c'est par elle-même qu'elle a envie de réfléchir. Et s'il n'allait pas bien ? S'il avait besoin d'aide ? Emérya, elle ne peut pas tout simplement passer son chemin, sans s'assurer qu'il va bien. C'est pourquoi elle fait un nouveau pas dans sa direction. « Est-ce que tout va bien ? » Sa voix résonne avec écho dans la ruelle et le blond semble enfin l'apercevoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


tous les chemins mènent au rhum ⊹ (thorkel). Empty
Message Sujet: Re: tous les chemins mènent au rhum ⊹ (thorkel). tous les chemins mènent au rhum ⊹ (thorkel). EmptyJeu 7 Avr 2016 - 0:11

Je n’avais jamais rien compris au passe-temps de mes compagnons pirates de boire du Rhum… Pourquoi en boire autant? Je ne savais pas en quoi c’était si excitant de perdre la carte. Certains devenaient agressifs, d’autres plus colleurs ou certains étaient simplement idiots. J’aimais le rhum… à petite dose. On me disait souvent que je ne ressemblais en rien à un pirate… C’était en partie vrai. Gentil, serviable, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, passionné et qui ne se fait pas toutes les femmes disponibles. J’étais plutôt un sage moussaillon qui essayait d’apprendre son métier.

Ce soir c’était différent. Oui, les gars… voulaient me décoincer. Ils voulaient que je sois comme eux le temps d’au moins une soirée. Comment pouvais-je refuser… Des verres de rhum offert et en plus chaque fois que j’en prenais un, ils riaient plus fort…Fallait avouer que c’était plutôt marrant, leurs gestes étaient désorganisés, leurs paroles peu cohérente, mais au moins ils s’amusaient. Moi aussi je devais dire que j’avais bien du plaisir et je n’avais pas été voir mon grand-père aujourd’hui. Je l’imaginais déjà me faire la morale. Je continuai de boire, boire et encore boire. Oui, il était amusant de se sentir partir. Oui je me sentais comme dans la brume. Mes pensées devenaient de plus en plus désordonnées, mes mots étaient confus et plein de bave… c’était étrange comme sensation, mais intéressante.

J’avais besoin d’air. La taverne m’étouffait. Trop de monde et mon cerveau si embrouillé que je devais marcher. Savais-je encore marcher? Allez, un pas, deux pas, trois pas… Oh une table… me disais-je à moi-même. À cette vitesse je serais dehors que le lendemain. Mais non, je rigolais… mais les zigzag que je faisais ne m’aidait pas du tout. Une fois à l’extérieur, je commençai à penser à la morale que me ferait mon grand-père : «Ne sais-tu pas que l’alcool rend faible les plus fort? Que tu peux être cabochon! Thorkel, tu n’es pas un soulard! Je t’interdis d’être complètement comme eux, ta mère était différente et tu dois l’être…» Je parlais tellement que je n’avais pas entendue les pas de cette jeune femme. Une jeune femme magnifique soit dit en passant, avec ces longs cheveux bouclés de couleur terre. Elle avait l’air si jeune et si fragile. Je me lissai les cheveux… il fallait bien que je l’impressionne un peu…

«Je vais suuupppper… bien! Et vous gente demoiselle, que faites-vous dans ses coins sombres? »

Venais-je vraiment de lui dire qu’elle était dans un coin sombre? J’étais réellement dans la brume. Elle devait me prendre pour un pervers maintenant. Je m’avançai en titubant vers elle pour l’admirer de plus près. Je tribuchai et m’accrochai à son épaule.

«Oups! Pardon madame… Thorkel Friewald, homme pour vous servir!»

Non mais il fallait vraiment que je me taise…cela n’allait pas bien se passer si je continuais de lui parler ainsi. Les gars avaient eu raison sur une chose, j’étais décoincé. Oh oui!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


tous les chemins mènent au rhum ⊹ (thorkel). Empty
Message Sujet: Re: tous les chemins mènent au rhum ⊹ (thorkel). tous les chemins mènent au rhum ⊹ (thorkel). EmptyLun 25 Avr 2016 - 19:26

tous les chemins mènent au rhum
Emérya, elle observe la réaction du jeune homme, tout en demeurant à l'écart, par prudence, surtout et non par méfiance. Son regard à lui se pose sur elle et il se lisse les cheveux, avant d'ouvrir la bouche. « Je vais suuupppper… bien! Et vous gente demoiselle, que faites-vous dans ses coins sombres? » Le ton de sa voix reflète bien la quantité d'alcool qu'il a bu et Emérya, elle ne peut s'empêcher d'étirer un sourire amusé devant ses paroles. Le blond s'avance vers elle, sa démarche est chancelante, il titube, passe bien près de tomber, mais se retient contre l'épaule frêle de la sirène. « Oups! Pardon madame… Thorkel Friewald, homme pour vous servir! » Il l'observe, la dévisage et Emérya, elle en serait mal à l'aise si elle ne le savait pas complètement saoul. L'alcool embrume l'esprit, elle le sait, la brune, même si elle-même n'a jamais tentée l'expérience. Elle n'est pas du genre à boire, elle n'aime pas perdre le contrôle d'elle-même et d'ailleurs, elle ne comprend pas l'intérêt que les gens portent à  l'alcool. Lorsque ses yeux se posent sur un homme tel que cet étranger, ça ne le donne pas envie de boire, bien au contraire. Quel plaisir de tituber, trébucher, avoir l'air complètement sot, ne plus avoir le parfait contrôle de son esprit et de son corps.

« Je suis Emérya. » Elle étire un léger, tout en l'observant. Son visage n'est pas si loin du sien et malgré l'obscurité, elle ne manque pas de remarquer sa beauté. Le blond est loin d'être désagréable à regarder, mais là n'est pas la question. Emérya se fie très peu à l'apparence et elle n'est pas là pour contempler ses traits, elle est là pour savoir si tout va bien, s'il a besoin d'aide, même si elle ne le connait pas, la musicienne.

« Je présume que vous venez de sortir de la taverne. Êtes-vous seul ? » À nouveau, elle lui sourit, la sirène. Elle se demande si quelqu'un l'attend à l'intérieur ou s'il est venu seul pour boire un verre. Elle cherche à savoir si quelqu'un va le raccompagner chez lui ou s'il risque de se perdre dans les ténèbres. Elle ne le connait pas, il lui est complètement inconnu, mais s'il est seul, elle n'a pas envie de le laisser là. Il pourrait être totalement sobre en ce moment et jouer cette mise en scène pour s'en prendre à elle, alors qu'elle baisse sa garde, mais elle sait que ce n'est pas le cas. Elle a un bon instinct, Emérya, du moins lorsque ses sentiments ne sont pas mis en jeu. Et en ce moment ce n'est pas le cas, elle peut donc prendre en compte son intuition, elle peut donc le laisser la guider. Ce jeune homme a tout simplement bu quelques verres en trop et Emérya, elle a trop de valeurs, trop de principes pour le laisser là, s'il a besoin d'aide. Voilà pourquoi un doux sourire sur les lèvres, elle attend une réponse, ses iris posés sur le visage de cet homme qu'elle ne connait que par le nom.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



tous les chemins mènent au rhum ⊹ (thorkel). Empty
Message Sujet: Re: tous les chemins mènent au rhum ⊹ (thorkel). tous les chemins mènent au rhum ⊹ (thorkel). Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

tous les chemins mènent au rhum ⊹ (thorkel).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-