AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 A merry life and a short one ~ Bree & Jud
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


A merry life and a short one ~ Bree & Jud Empty
Message Sujet: A merry life and a short one ~ Bree & Jud A merry life and a short one ~ Bree & Jud EmptyJeu 17 Mar 2016 - 22:34


A merry life and a short one.
For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand..••• Retranchés dans une grange qu’ils avaient choisie comme planque, les trois amis discutaient depuis de longues heures sur le futur plan à mettre en marche une fois qu’ils seraient dans le Nord. Leur départ était proche et déjà, Miro et Dream avaient des idées d’arnaques plein la tête. Bree écoutait attentivement, croquant dans une pomme en veillant à ne pas manger les côtés qui avaient déjà pourri. Son ventre gargouillait, elle n’avait pas mangé de repas conséquent depuis belle lurette et commençait à en ressentir les effets. Pour beaucoup, cela se traduirait par de la fatigue, un manque d’énergie ou de la faiblesse. Mais chez Bree cela se montrait pas une humeur exécrable et une très faible capacité à supporter son entourage. Miro et Dream s’en prenaient plein la tronche, elle ne comptait même plus les remarques désagréables qu’elle leur avait faites depuis le début de la soirée, mâtiné ? Et cette nuit qui n’en finissait pas ; elle avait l’impression de se faner et de vieillir plus vite que la normale à cause du manque de soleil. Tandis qu’elle était assise sur une table, la jeune femme balançait ses pieds dans un signe d’impatience. Elle ne disait plus rien mais chaque regard donné en guise de réponse en disait long sur le fond de ses pensées. Encore et toujours il y avait des détails qui la dérangeaient mais qu’elle savait qu’il était inutile de discuter.

Ils avaient de la chance qu’elle leur face aveuglément confiance et qu’elle était toujours prête à prendre des risques pour eux. Quoi qu’il en soit elle avait beau râler, à chaque fois elle était la première à s’éclater lorsqu’ils se mettaient en scène pour arnaquer ces pauvres faibles d’esprit. Lorsqu’ils eurent fini de discuter du plan, Bree se leva, lança la pomme grignotée au quart dans les mains de Miro et se dirigea vers la sortie après avoir brièvement approuvé le montage de leur future entreprise.

« Tu vas où ? »
« Dehors ! » Fit-elle en ricanant.

Sans blague ?

Bree referma la porte derrière elle, ajustant sa cape pour ne pas attraper froid. Puisque les gens dans les rues de Blindman’s Bluff continuaient de s’agglutiner on devait être en milieu de journée. Bientôt ils allaient partir pour le Nord, raison de plus pour profiter un dernier soir de ce que la ville proposait. A commencer par la taverne, lieu dit des amateurs d’alcools mais aussi là où elle pouvait voler en douce et manipuler des gens. Elle entra, elle ne passait pas inaperçue avec sa robe parme, ses boucles cuivrées et ses grands yeux bleus. Bree était le genre de pierre précieuse rapidement convoitée, et savait en jouer. Ce soir là elle ignora tout bonnement les regards, n’étant pas d’humeur à roucouler. Elle avait faim, elle avait soif, elle était venue pour ça et ne repartirait pas sans avoir le ventre plein.

La jeune femme arriva au comptoir, posa ses coudes sur le bois et posa sa main dans ses mains, un large sourire adressé au tavernier

« Ca sent bon !! Qu’est ce que c’est ? » Fit elle avec un large sourire.
« Du canard, la chasse a été bonne malgré la nuit ! » Lui répondit-il en lui offrant de la bière.
Bree accepta la choppe avec un air faussement innocent sur le visage et y trempa ses lèvres, buvant sa boisson avec délectation.
« Je parie que c’est toi qui l’a chassé, je devine sous ta chemise ces muscles saillants. »
« Oui même a mains nues je l’ai attrapé, j’ai pas besoin d’un fusil ! » Répondit-il dans un ton d’humour.

Bree se mit également à rire, rien de tel pour briser un peu la glace même si elle n’en pensait pas moins. Ce gars là aimait les femmes mielleuses du peu qu’elle avait réussi à lui parler, histoire de gonfler un peu son égo et qu’il se dise que pour une fois dans sa vie il avait à faire à une fille sans cervelle qui pouvait tout autant jeter sur dévolu sur un type qui passait ses journées à servir des ivrognes et ces ordures de pirates. La jeune femme retira sa cape, laissant entrevoir pour le plaisir des yeux ses courbures féminines de manière subtile et sans en avoir l’air.

« Tu te débrouilles aussi bien en cuisine ? »
« Oh, ça peut aller… »
« Fais mois gouter ? » Répondit-elle avec un sourire charmeur

L’homme lui adressa un petit regard complice, comme s’il avait pu voir clair dans son jeu alors que pas du tout. Bree continuait de sourire bêtement et fut la plus heureuse des femmes en voyant le plat qu’il lui déposa sous le nez.

« Si ça te plait, j’aurais surement d’autres talents qui pourraient t’intéresser… »
« Ah bon ? Tu fais de la couture aussi ?» Fit-elle sans même le regarder, la bouche pleine.

Autant dire qu’il était bien vite redescendu de ses espérances. Bree quand à elle en profitait pour se remplir la panse gratuitement. Après le malaise qu’elle avait mis, il osait à peine la regarder alors lui parler…C’était tant mieux, au moins il la laissait tranquille et allait s’occuper d’autres clients. La viande dans sa bouche avait un gout qu’elle avait presque oublié, les patates étaient parfaitement cuites et la sauce était juste relevée à point. C’était du moins ce que son ventre affamé rendait comme verdict mais à force de bouffer des fruits, n’importe quoi aurait pu passer comme de la nourriture digne d’un banquet. Bree termina son assiette, descendit son verre d’une traite et se décolla du meuble avant de se faire attraper par le tavernier. Elle se faufila entre les silhouettes, attrapa une bourse au passage qu’elle s’empressa de cacher dans son décolleté tout en ayant l’impression que les cordelettes de son corset allaient éclater avec ce qu’elle venait de manger.

Il n’y avait plus que quelques pas à faire avant qu’elle n’arrive à la sortie, et ce fut à ce moment là qu’elle vit un homme qu’elle avait connu auparavant et qu’elle ne pensait pas recroiser un jour. Jud avait été l’un de ses amants ou plutôt l’une de ses victimes puisqu’après une nuit endiablée elle s’était fait la malle avec tout ce qu’il possédait, y compris ses bottes. Bree se planqua derrière un poteau, espérant qu’il ne l’avait pas vue et étudia alors toutes les possibilités pour sortir sans se faire voir. La jeune femme referma d’abord sa cape, puis osa jeter un regard en biais pour voir s’il était toujours au même endroit.




© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


A merry life and a short one ~ Bree & Jud Empty
Message Sujet: Re: A merry life and a short one ~ Bree & Jud A merry life and a short one ~ Bree & Jud EmptySam 4 Juin 2016 - 17:26

A merry life and a short one
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
La nuit, toujours la nuit. Neverland était devenue une tombe, elle les étouffait tous et les rendait claustrophobes. Jud avait du mal  se rappeler la dernière fois qu’il avait passé autant de temps sur terre ! Son navire quittait rarement le port, sans la lumière du soleil, naviguer devenait pénible et dangereux. La lassitude commençait à le gagner, il rêvait de repartir à l’aventure à bord du navire et de retourner braver les flots déchaînés. Visiblement, ça ne serait pas pour tout de suite.

Le pirate s’était donc dirigé vers la taverne de l’Aigrefin. Il comptait y boire et y manger tranquillement, tout en observant d’un œil distrait les autres habitants de l’île vaquer à leurs occupations. S’il s’ennuyait vraiment beaucoup, peut-être tenterait-il de déclencher une bagarre générale ! L’idée de cogner un ou deux idiots lui rendait déjà le sourire. Jud avait donc poussé la porte et s’était dirigé sans même un regard pour le tavernier vers une table au fond. Le loup de mer s’était écrasé sur un bout du banc et avait attendu qu’on vienne s’occuper de lui.

Dans la pièce, il y avait de l’animation à revendre. Des hommes qui jouaient aux cartes, râlant dès qu’ils perdaient ou que leur triche se faisait percer à jour. Un peu plus loin, des duos se glissaient des mots coquins en roucoulant. Quelques pirates, probablement aussi ennuyés à l’idée de rester sur la terre ferme que Jud, se défiaient au bras de fer. Une vraie ambiance de taverne totalement typique. Lui, il se concentra sur son plat fumant qu’on venait de lui déposer sous les yeux. Le pirate savait parfaitement cuisiner puisqu’il était lui-même le chef coq de son navire la Bacchante ! Cependant, il lui arrivait de vouloir rendre son tablier et goûter la cuisine des autres. Surtout qu’en général, eux, ils disposaient d’ingrédients de bien meilleure qualité que ceux qu’ils avaient sur les bateaux.

Jud ne chercha pas à dissimuler son appétit et son enthousiasme, il dévora tout ce qu’il y avait dans son assiette avec une avidité certaine. Quand il eut terminé, l’homme poussa un soupir de satisfaction et se laissa légèrement retomber en arrière. Quelques bribes de conversation lui parvinrent alors jusqu’aux oreilles. Il tourna la tête et discerna une silhouette occupée à parler avec le tavernier. Jud esquissa un sourire, ce genre de technique fonctionnait à tous les coups avec les balourds come ce pauvre tavernier ! Il suffisait d’un charmant minois, de courbes graciles et d’un doux regard pour obtenir à peu près tout ce qu’elles désiraient en usant de paroles habiles.

Il s’apprêtait à reporter son attention ailleurs quand la silhouette en question se leva. Elle semblait prête à partir. Sa cape bougea, laissant apparaître une chevelure brune ondulée. Jud arqua un sourcil et esquissa un sourire. C’était donc elle. Quoi de plus logique ? Évidemment que ce pauvre tavernier n’avait aucune chance face à l’habilité de cette demoiselle. Tout à coup, elle avait disparu de son champ de vision. Jud n’avait eu le temps d’apercevoir qu’un bout de tissu se glisser derrière un poteau. Sans doute n’avait-elle pas oublié leur dernière rencontre ... lui non plus, d’ailleurs.

D’un pas décidé, le pirate se leva de son banc et se dirigea vers le poteau où elle s’était cachée. Jud fit le moins de bruit possible pour ne pas se faire griller. Il se glissa de l’autre côté du poteau, de façon à ce que Bree ne puisse le voir si elle se penchait de côté. L’homme attendit un instant, laissant un peu de suspense pour rendre l’histoire plus amusante. Quand enfin il sentit que la demoiselle devait se dire qu’il s’en était allé, Jud lâcha à voix haute, assez fort pour qu’elle puisse l’entendre :

- Ne fais pas ta timide, viens dire bonjour.

Jud se décala alors, sortant de sa cachette improvisée pour barrer la route entre Bree et la porte. Cette femme était malicieuse, sournoise et manipulatrice. Cependant, le pirate ne ressentait pas de la haine pour elle ! Certes, se retrouver à moitié nu et sans le moindre sou à cause d’elle lui avait laissé un goût amer en bouche. Mais Bree lui avait offert une nuit plus qu’intéressante et le pirate en gardait un doux souvenir. Jud n’allait tout de même pas la laisser s’en aller aussi facilement. Après tout, elle s’était bien foutu de lui en emmenant toutes ses affaires, y compris ses bottes pour parachever son œuvre. L’homme croisa les bras sur le torse et reprit :

- Tu aurais pu me laisser un souvenir si agréable ... pourtant, tu as préféré tout gâcher. Dommage.

L’homme fit craquer les phalanges de ses doigts. Histoire d’intimider la belle bien qu’il ne lui ferait clairement aucun mal.

- On t’a déjà dit ce qu’un pirate mécontent pouvait faire ?

Jud s’avança alors d’un pas. Bree s’était bien amusée en se fichant de lui, désormais c’était à son tour.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


A merry life and a short one ~ Bree & Jud Empty
Message Sujet: Re: A merry life and a short one ~ Bree & Jud A merry life and a short one ~ Bree & Jud EmptyMar 7 Juin 2016 - 10:22


A merry life and a short one.
For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand..••• Se payer la tête des autres, oui, ruser oui, mais se défendre non pas vraiment. Du moins il y avait bien longtemps qu’elle n’avait pas usé de ses bras pour mettre un adversaire hors d’état de nuire et elle ne prendrait certainement pas le risque de se mesurer à lui, d’une part parce qu’il était plus fort, d’autre part parce qu’ici il y avait beaucoup trop de pirates qui prendraient parti et elle se ferait chopper avant même d’avoir fait trois pas au dehors. Depuis le temps il y avait du laisser aller et puisqu’elle était en compagnie de deux hommes elle avait fini par ne plus trouver nécessaire de savoir se défendre – grossière erreur. Du coup en se retrouvant nez à nez avec le pirate qu’elle avait berné il y a de cela quelques temps, sa première envie aurait été celle de fuir de manière subtile et sans alarmer les clients de la taverne. Mais par où ? Il lui bloquait la porte d’entrée, ayant visiblement pas l’intention de la laisser partir tout en sous-entendant quelques menaces de cruelles choses qu’il pourrait lui faire vivre.

Il lui fallait user d’un délicat doigté pour s’en sortir et puisqu’il avait vu de quoi elle était capable cela allait être bien plus compliqué qu’il n’y paraissait. Fort heureusement elle en avait suffisamment dans la caboche pour trouver de quoi s’en sortir avec une agile pirouette, il lui fallait d’abord lui laver le cerveau, atténuer les accusations pour ensuite trouver un moyen de fuir même si elle n’avait pas le temps de terminer son argumentaire. La jeune femme devait procéder par étapes.

« Ohhhhh….ooooh !!Mais.... Quelle surprise ! » Fit-elle avec un sourire crispé.

Elle avait même oublié le nom de cet homme, ayant cru pouvoir faire bonne figure si seulement elle s’en était souvenue mais c’était loupé, elle allait devoir faire comme si. La jeune femme fit quelques pas de recul, croisant les bras, faussement consternée par la situation comme s’il s’agissait d’un mauvais mal entendu. Elle tentait alors tant bien que mal de ne pas laisser paraître cette gêne qui l’avait prise au cou et pendue haut et court.

« Oui, oh lala tu dois m’en vouloir hein…Laisse moi t’expliquer un peu ce qu’il s’est passé avant de t’énerver d’accord ? »

La jeune femme prit l’initiative de poser ses mains sur les épaules du pirate et le força à s’asseoir sur la table qui était juste à côté de la porte, prétextant n’avoir aucun problème et appela la serveuse pour demander de la bière qu’elle ne comptait pas payer bien sûr. Car il s’agissait là juste dans le cas où elle souhaiterait profiter de sa saoulerie bien qu’elle en doutait fort : une fois pas deux comme on dit si bien. La jeune femme prit place en face de lui, une place stratégique, elle analysa les alentours. Pour atteindre la sortie elle devrait se lever et faire trois pas avant d’attraper la poignée de la porte. Le temps qu’elle se lève il aurait vite fait de voir qu’elle essayait de s’échapper et il la rattraperait. Elle devait donc trouver une autre solution et surtout attendre que l’entrée ne soit pas encombrée par les aller et venues des pirates qui buvaient en plein air et qui rentraient pour partager une blague avec un camarade. Ce n’était donc pas mince affaire et elle ne pourrait pas non plus rester trop longtemps à jouer la comédie avant qu’il ne se rende compte que c’était que de la comédie – du moins si ce n’était pas déjà fait. Bree n’essayait pas de voir si c’était ele as mais se souvenait qu’il était plutôt malin. Alors elle continuait de faire comme si de rien était, ne cherchant pas à savoir s’il croirait ou non à la supercherie.

« C’était un malentendu je te promets ! » Commença Bree visiblement désolée.

La serveuse vint leur rapporter de la bière rapidement, coupant Bree dans son élan qui usa de ce court instant pour réfléchir à ce qu’elle allait bien pouvoir lui inventer.

« En réalité, je dois te l’avouer, je suis promise à un homme. Et ce matin là alors que j’étais blottie contre toi, il m’a retrouvée !! Tu dormais alors tu n’as pas entendu la porte s’ouvrir ni les sermons qu’il m’a fait…Je suis une femme déshonorée… »

Bree croyait dur comme fer à ses mensonges, son visage était marqué par les émotions.

« Il m’a tirée du lit, il m’a giflée et il a récupéré mes affaires pour me faire sortir. Mais vert de jalousie que je me retrouve dans les bras d’un aussi bel homme, pour se venger il a prit toutes tes affaires… » Termina t-elle en soupirant.

Dans sa tête elle avait déjà toutes les infos concernant ce futur mari : nom, prénom, âge poids, taille, domicile, métier, allergies alimentaire, chanson préférée, livre en cours de lecture, position pour dormir. Elle avait d’autres choses à lui sortir pour appuyer ses dires mais préférait d’abord voir sa réaction avant de continuer sur cette voie. Qu’il la croit ou non, elle avait un plan.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


A merry life and a short one ~ Bree & Jud Empty
Message Sujet: Re: A merry life and a short one ~ Bree & Jud A merry life and a short one ~ Bree & Jud EmptyMer 15 Juin 2016 - 9:24

A merry life and a short one
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Recroiser cette fausse ingénue, cette manipulatrice dotée d’un sourire angélique. Jud n’aurait pas parié là-dessus ! Tout du moins, pas aussi tôt. Elle ne semblait pas s’inquiéter du fait de se jouer des pirates. Intrépide, la voleuse. La demoiselle adressa un petit sourire à l’homme en face d’elle, pour une surprise c’en était une. Jud devait lui reconnaître certains talents, son imagination fertile semblait être en parfait fonctionnement. Par contre, son jeu d’actrice aurait mérité un rien plus d’efforts.

La jeune femme posa les mains sur ses épaules et le fit asseoir. Le pirate s’étonnait sérieusement de son audace ! Avec certains autres loups de mer bien plus impulsif, elle aurait déjà reçu une correction au vu et au su de tous les clients de la taverne. Jud ne lui en voulait pas tant que ça cependant. Assez pour la faire tourner chèvre durant quelques moments mais pas assez pour réellement vouloir lui faire du mal. Après tout, le pirate n’avait jamais possédé une fortune et quant à ses bottes, il en avait trouvé d’autres depuis. C’était plutôt un jeu à ses yeux de voir la jeune femme se dépêtrer d’une situation telle que celle-ci.

Elle commanda de la bière. Jud la laissa faire, ne laissant trahir aucunement son amusement sur les traits tirés de son visage. Bree devait le croire furieux et très en colère s’il voulait que ses menaces aient une quelconque importance. L’ingénieuse jeune femme opta alors pour le malentendu. Jud arqua un sourcil et la dévisagea, l’air faussement mauvais.

- Un malentendu ? J’ai hâte d’entendre ça.

Il se laissa retomber contre le dossier de sa chaise et amena les mains derrière la tête en observant Bree. Qu’allait-elle lui sortir comme mensonge ? Oui car Jud n’avait évidemment plus aucune confiance en elle. Chaque parole franchissant les lèvres de cette polissonne n’était que poudre aux yeux. Jud était loin d’être un homme lettré ou un érudit mais pour un pirate, il avait tout de même un certain intellect. Se faire avoir comme un bleu une fois lui avait suffis. L’homme ramena les bras sur le torse et les croisa en écoutant Bree lui servant un discourt abracadabrant sur l’arrivée tumultueuse de son promis.

- Donc t’es en train de me dire que cet homme auquel tu es promise est entré dans la chambre. On est d’accord ? Et il a eu assez de courage pour voler les affaires d’un pirate sous son nez. En sachant que ceux qui s’en prennent aux pirates risquent les pires sévices par la suite ... mais il n’a même pas osé attaquer ce pirate nu, désarmé et endormi dans le lit ?

Jud s’était à nouveau levé pour s’approcher de Bree la fixer droit dans les yeux. Il ne voulait pas voir son petit sourire malicieux ou ces fausses expressions. Ce qu’il voulait lire sur son visage, c’était de la peur. De la vraie. Lire sur ses traits que Bree se sentait en danger et la sentir fébrile. Jud estimait que c’était tout ce qu’elle méritait pour se moquer ouvertement des autres et oser les prendre pour de sombres idiots.

- Tu ne serais pas en train de me prendre pour un con, n’est-ce pas ? Parce que Neptune sait que j’ai horreur de ça ...

Il s’approcha encore un peu plus. Jud était plus grand et plus costaud qu’elle et à chaque pas fait dans sa direction, le pirate supposait agrandir chez elle le sentiment d’insécurité.

- J’espère au moins que tu as fait bon usage de l’argent que tu m’as volé. Si tu l’as dilapidé en guenilles ou en accessoires, je serais vraiment déçu ...

Cette fois, Jud l’accusait clairement et il ne souriait plus. Son piège était en place, Bree n’avait plus qu’à mordre.


crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


A merry life and a short one ~ Bree & Jud Empty
Message Sujet: Re: A merry life and a short one ~ Bree & Jud A merry life and a short one ~ Bree & Jud EmptyMer 29 Juin 2016 - 22:20


A merry life and a short one.
For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand..••• Alors qu’elle déballait son flot de paroles, Bree ignorait les regards suspects et méfiants que lui lançaient le pirate. Elle était nullement déconcentrée, nerveuse que par ses seuls a priori mais des situations comme celle là n’étaient pas rares avec elle. Ceci fait, ses cartes posées sur table, elle appréhendait la réaction du pirate qui ne se fit d’ailleurs pas prier.  Elle l’observa les yeux grands ouverts, tandisu qu’il commençait par récapituler la situation.

« Donc t’es en train de me dire que cet homme auquel tu es promise est entré dans la chambre. On est d’accord ? Et il a eu assez de courage pour voler les affaires d’un pirate sous son nez. En sachant que ceux qui s’en prennent aux pirates risquent les pires sévices par la suite ... mais il n’a même pas osé attaquer ce pirate nu, désarmé et endormi dans le lit ? »

« Exactement ! » Répondit-elle parfaitement convaincue.

Dit comme il l’avait dit cela semblait tordu et complètement tiré par les cheveux mais pas impossible, le tout était de savoir où poser les limites, ce qu’elle s’empressa de faire.

« Oh tu sais il n’a pas froid aux yeux, c’est un vrai malade cet homme, heureusement que j’ai pu lui échapper.... »

La folie était toujours réponse à tout. Malheureusement cela ne semblait en rien arranger la situation alors qu’il se montra bien plus menaçant à son égard, allant jusqu’à se lever de sa chaise pour venir vers elle, menaçant. La jeune femme était restée assise, se répétant dans sa tête afin de s’en persuader qu’elle n’avait absolument rien à se reprocher et qu’il finirait par l’avaler que cela lui plaise ou non. Mais le pirate continua sur sa lancée, exprimant délibérément qu’il ne la croyait pas et qu’il n’appréciait guère qu’on se moque de lui.

« Moi me moquer ? Non jamais !! » S’offusqua t-elle.

Pour cela aussi elle avait des arguments au cas où, pourquoi prendre lr risque d’énerver un pirate ? Bon d’accord, c’était exactement ce qu’elle était en train de faire, mais Bree était persuadée que la pilule allait finir par être avalée de gré ou de force. Tandis que ce dernier toujours plus en colère, lui fit de l’ombre de sa carrure, Bree posa doucement la main sur le torse de l’homme, lui sommant de s’éloigner un peu parce qu’il était beaucoup trop près pour son petit confort, que cela lui faisait crisper les dents par crainte et qu’il y avait déjà suffisamment de monde par ici pour qu’en plus on se marche les uns sur les autres n’est ce pas ? Ho ; Bree était une maline, elle avait bien vu qu’il ne gobait pas un seul mot de ce qu’elle racontait et qu’il se voulait menaçant en s’imposant comme dominant et l’écraser sous sa présence. Mais là commençait le bras de fer, la jeune femme continuait de croire à ses propres bobards, toujours aussi persuadée par ses propos tandis qu’il l’accusait délibérément

« Je te dis que je n’ai rien volé ! » Fit-elle en montrant ses mains dans un geste innocent.

Puisqu’il semblait vouloir emplir son cœur de peur et qu’il y parvenait bien, Bree tenta autre chose, essayant de se démener comme elle le pouvait et profita de la proximité, se levant face à  lui pour lui glisser ses mots à l’oreille

« Quel intérêt j’aurais de voler tes bottes ? Tu as pourtant vu mes jambes, mes chevilles, elles seraient beaucoup trop grandes pour moi… »

Elle ignorait si les souvenirs de cette nuit sauvage partagée lui permettraient de se dérider, mais elle tenta quand même une autre approche. Alors,  avant qu’il ne puisse en faire le moindre commentaire, Bree en rajouta une couche juste au cas où, effleurant la taille de l’homme du bout de ses doigts et remonta sur son torse.

« Mais je comprends que tu sois en colère, si tu veux, je peux arranger ça. Tu parais épuisé, laisse moi m’occuper de toi. » Susurra t-elle à son oreille

Bree ignorait si elle le ferait vraiment, quoi qu’il en soit il lui fallait d’abord trouver une parade. Quoi que tout compte fait c’était tentant, car après tout il avait été très bon amant et elle pourrait alors le dépouiller à nouveau et le mettre au pied du mur une nouvelle fois. Puisqu’il n’était pas idiot il ne mordrait peut être pas à l’hameçon, ou alors il aurait autre chose en tête. Quoi qu’il en soit, Bree trouverait à nouveau une parade pour s’en sortir habilement, elle ne manquait jamais de ressources et se débrouillait bien en matière d’improvisations et aimait toujours pimenter un peu le tout. Le pirate avait l’air joueur aussi, ou alors il était vraiment énervé contre elle et dans ce cas là, elle ne donnait pas cher de sa peau.




© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


A merry life and a short one ~ Bree & Jud Empty
Message Sujet: Re: A merry life and a short one ~ Bree & Jud A merry life and a short one ~ Bree & Jud EmptyLun 4 Juil 2016 - 17:20

A merry life and a short one
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Jud baignait dans un monde ingrat. La piraterie était le palais de tous les vices. On pouvait trouver parmi les loups de mer des vicieux, des menteurs, des nymphomanes, des violents, des ivrognes, des avares. Les sept péchés capitaux y passaient largement. Cela ne l’étonnait même plus de tomber sur des gens maniant le mensonge avec tant d’habileté. Bree était convaincante, elle y mettait du cœur. Beaucoup de pirates seraient tombés dans le panneau et auraient avalé les mots de la demoiselle comme on boit du lait. Jud avait peut-être un avantage sur eux. La piraterie n’avait pas été toute sa vie. Autrefois, il était fils de fermiers. Il avait côtoyé des gens profondément bons, des individus qui respiraient l’honnêteté et la bienveillance. Avoir connu de tels gens lui permettait aujourd’hui de scinder le vrai du faux. La lueur dans leurs yeux, le petit sourire doux sur leurs lèvres, Jud s’en souvenait encore si bien.

Mais Bree redoublait d’efforts. Elle devait y tenir, à la vie, pour lutter bec et ongle pour lui faire gober son histoire grosse comme une éléphante enceinte. L’habile voleuse rejeta la faute sur la folie de son compagnon. Le pirate restait silencieux, la fixant de son regard bleu acier, incrédule et froid. Jud s’approchait, voulant la mettre le plus mal à l’aise possible. Il dut parvenir à ses fins car elle réfuta le fait de se moquer de lui et finit par poser une main sur son torse pour le repousser lentement. Quand le pirate mit la vérité sur la table, laissant une chance à Bree de confesser ses torts, elle nia. Encore. Durant un instant le visage de Jud se voila d’obscurité, la colère n’était peut-être plus si factice désormais. Même au fond du gouffre, elle préférait encore creuser plutôt que d’accepter ses torts. Aussi entêtée qu’une pirate, cette femme !

Et la voilà qui se levait pour lui susurrer à l’oreille. Une vraie charmeuse de serpents. Ses bottes ne lui auraient servies à rien, certes, Jud ne le niait pas. Mais qu’importe, si elle pensait que sa médiocre histoire d’amant bafoué suffirait à la laisser en paix. La jeune femme se leurrait férocement. Les doigts de Bree glissèrent sur la taille de l’homme puis remontèrent sur son torse. Après le baratin, le charme. Jud arqua un sourcil quand il l’entendit lui proposer de s’occuper de lui. Il explosa de rire tout à coup. Elle ne le considérait pas seulement comme un idiot mais comme le roi des idiots. Le pirate attrapa le bras de Bree et la fixa droit dans les yeux, susurrant sur un ton froid qui se voulait sans appel :

- C’est qu’elle a de la ressource !

Jud la tira avec lui au-dehors. Les gens dans la taverne les avait bien vu s’en aller, l’homme emmenant la jeune femme plutôt contre son gré mais personne n’était intervenu. Neverland n’était pas toujours un endroit idéal pour les âmes sensibles. Le pirate emmena Bree dans la ruelle adjacente à l’établissement et la relâcha enfin. Il pencha la tête en lui souriant, sortant une dague de sa botte.

- Une dernière volonté ?

Le pirate savait qu’il dépassait les limites de la simple taquinerie mais avoir été pris pour un décérébré durant dix bonnes minutes par la jeune femme, l’avait franchement énervé. Oh bien sûr, Jud ne comptait pas abîmer cette douce beauté. Seulement l’effrayer une bonne fois pour toute et lui faire réaliser à quel jeu dangereux elle jouait, en s’en prenant aux pirates.

- T’aimes ça, plumer les pirates ? Laisse-moi deviner ... ton père a été tué dans une bagarre de pirates ivrognes ? Ou bien ta petite sœur a fini par prendre le large dans les bras d’un loup de mer ? À moins que tu ne sois qu’une vilaine voleuse, pas assez douée pour leurrer les quelques pirates dotés d’une once d’intelligence ici à Blindman’s Bluff !

Jud fit tourner la dague entre sa paume et son doigt, leur petit jeu avait assez duré. Bree était néfaste et il s’en souviendrait. L’homme l’observa de haut, la foudroyant du regard. Il avait sa dose de mensonges aberrants et de jeu d’actrice. Rangeant instantanément sa dague dans sa botte, Jud se contenta de se retourner et de lancer à l’adresse de la demoiselle :

- Fais-toi plaisir et va jouer ailleurs. À vouloir te montrer plus maligne que tout le monde, tu finiras avec la tête sous le bras ...


crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



A merry life and a short one ~ Bree & Jud Empty
Message Sujet: Re: A merry life and a short one ~ Bree & Jud A merry life and a short one ~ Bree & Jud Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

A merry life and a short one ~ Bree & Jud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-